Saut à la perche : Renaud Lavillenie rentre bien dans l'hiver avec 5,81 m

Le perchiste Renaud Lavillenie vainqueur de l'Open Indoor de Tignes le 11 janvier 2018. / © Maxppp/Le Dauphiné
Le perchiste Renaud Lavillenie vainqueur de l'Open Indoor de Tignes le 11 janvier 2018. / © Maxppp/Le Dauphiné

Le perchiste d'origine cognaçaise et licencié à Clermont, Renaud Lavillenie, détenteur du record du monde du saut à la perche (6,16 m), a ouvert de belle manière sa saison en salle à Tignes, en Savoie, en franchissant 5,81 m avec de la marge à son premier essai.

Par C.H avec AFP

Le champion olympique de Londres-2012 a ensuite échoué par trois fois face à une barre à 5,91 m.
Renaud Lavillenie, âgé de 31 ans, avait auparavant, toujours au premier essai, passé des barres à 5,64 et 5,71 m.
Il a laissé derrière lui des mois difficiles, marqués par de nombreuses blessures et même une opération à un ménisque en octobre 2016. Ce qui ne l'avait pas empêché de terminer troisième aux Mondiaux de Londres, en août dernier.


Une belle "perf"

"Avant tout 5,81 m, c'est quand même une belle "perf", surtout que, ce qui était intéressant aujourd'hui, je passe au 1er essai. J'ai des repères qui se mettent en place", a remarqué Lavillenie.

"J'ai forcément un peu de regret à 5,91 m, car je sentais que je les avais vraiment dans les jambes. Après, si on m'avait dit il y a trois mois que je sauterais 5,81 m pour ma rentrée... Maintenant je vais pouvoir bosser tranquillement pour la suite de la saison", a ajouté le vainqueur.

Lavillenie est maintenant attendu pour le meeting allemand de Berlin le 26 janvier.
Le recordman du monde a devancé Kevin Menaldo, qui s'entraîne désormais avec lui à Clermont-Ferrand. Menaldo a a arrêté son concours après avoir franchi 5,54 m au deuxième essai, en raison d'une douleur à un mollet.
Le Grenoblois Thibaut Collet, âgé de 18 ans et fils de Philippe, cinquième des Jeux de Séoul en 1988, a complété le podium en sautant 5,44 m, soit une progression de 19 cm sur sa précédente marque.

Sur le même sujet

Panazol : le seuil Parry, mini-barrage, n’est plus

Les + Lus