Theil-Rabier : l'inquiétude des riverains après l'arrêt d'un parc éolien

Au sol, les débris des deux pales brisées. Après ces incidents, la préfecture de la Charente a imposé l'arrêt des 12 éoliennes du parc. / © Cécile Landais - France 3 Poitou-Charentes
Au sol, les débris des deux pales brisées. Après ces incidents, la préfecture de la Charente a imposé l'arrêt des 12 éoliennes du parc. / © Cécile Landais - France 3 Poitou-Charentes

A Theil-Rabier en Charente, un parc de 12 éoliennes est à l'arrêt. Deux pales se sont brisées sans faire de blessés, mais les riverains sont inquiets. Le groupe qui exploite le parc ne s'explique pas encore ces incidents, au grand dam des opposants. 

Par Christina Chiron avec Bruno Pillet

Des incidents rares, mais impressionnants. En décembre 2019 et fin février dernier, deux pales d'éoliennes se sont brisées à Theil-Rabier, dans la région de Ruffec en Charente, sans faire de blessés. Dans le champ où les éoliennes étaient installées, les débris sont toujours visibles. Suite à ces épisodes successifs, la préfecture de la Charente a imposé l'arrêt du parc éolien, composé de 12 machines. Une décision saluée par l'association Stop éolien 16 mais qui pose des questions de sécurité.

Une pale c'est plusieurs tonnes, donc que va t-il se passer ? Qui sera responsable si cela se passe sur la nationale 10 avec un véhicule qui passe toutes les trois secondes ? Le gouvernement, le législateur, doivent répondre à nos interrogations.
Xavier Mathieu, association Stop Éolien 16

Des questions sans réponses

Le groupe Innergex, propriétaire de ce parc éolien, ne s'explique pas encore ces incidents. Il organisait ce jeudi 12 mars 2020 une réunion publique pour rassurer les riverains, forcéments inquiets. "Ça peut arriver à nouveau. Comme on passe assez près avec les voitures, on se pose des questions". L'entreprise, elle, se veut rassurante.  

Le manufacturier Vestas qui est le numéro 1 mondial de la fabrication d'éoliennes, a diligenté une enquête interne. Nous avons mandaté un expert indépendant du manufacturier pour faire la lumière complète sur ce qui est arrivé.
Guillaume Jumel, Directeur Général France Innergex

Les techniciens du constructeur des éoliennes sont toujours sur place pour des expertises qui pourraient durer plusieurs mois avant un redémarrage complet. 

Trop d'éoliennes ?

Cette zone du nord de Ruffec compte près de 52 éoliennes. Trop pour certains élus du département qui souhaiteraient avoir un pouvoir décisionnaire sur la validation de ces parcs. 

Ma commune est une petite cité de caractère. Quand les habitants veulent changer la couleur de leurs volets par exemple, ils me font une demande de travaux. Mais quand on installe dix éoliennes à trois kilomètres du centre-bourg, je ne suis pas consulté. Ce n'est pas normal.
- Didier Villat, conseiller départemental de la Charente, maire de Nanteuil-en-Vallée  

Pas sûr que leurs voix soit entendues. 20 nouvelles machines devraient être installées dans ce secteur. 

Sur le même sujet

Les + Lus