VIDEO. Deux cuisiniers charentais engagés dans les championnats de France de la pizza

Les championnats de France de pizza se déroulent à Paris ce mercredi et jeudi. Parmi les 150 candidats en lice, figurent deux cuisiniers charentais. Collègues dans la vie, ils seront rivaux au concours.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

MAJ - 14/04/23
Christopher Pacaud (qui officie à La Couronne) décroche le bronze dans deux catégories : pizza classique et pizza la plus large. C'était sa 5ᵉ participation aux championnats.

Dans la vie, ils sont amis et collègues, mais en compétition, ils ne se feront pas de cadeaux. Christopher et Daï deux cuisiniers charentais qui travaillent dans la même pizzeria à Angoulême, font partie des 150 candidats rassemblés pendant deux jours à Paris pour les championnats de France de pizza.

Et pour mieux préparer le concours, ils se sont entraînés ensemble. Asperges, magret, piment d'Espelette, les deux cuisiniers prennent la pizza très au sérieux, "le problème aujourd'hui, c'est que la pizza est rattachée à du fastfood de moyenne qualité" explique Christopher Pacaud et de poursuivre "il y a un vrai travail sur la pâte, un travail d'artisan et derrière, il y a un vrai travail de cuisine." Alors participer à ce concours, c'est un peu redonner ses lettres de noblesse à la pizza.

Pour Daï Maïdouche qui fait le concours pour la première fois, c'est aussi une façon de se situer. Il est mécanicien de formation, la cuisine, c'est une page récente dans sa vie. "Ce concours, ça va me prouver que je vaux quelque chose" confesse-t-il, "je suis un peu stressé, c'est mon premier concours, mais ça va le faire".

Pour Christopher Pacaud, ce n'est pas la première fois qu'il participe aux championnats de France, l'an passé, il a fini à la cinquième place. "L’enchaînement de concours, c'est d'abord pour la passion du métier, l'esprit de compétition, et même si un jour, je faisais une bonne place, je continuerais à faire des concours" reconnait-il.

Quant à savoir quelle pizza ils vont préparer pour le championnat, mystère et boule de gomme...