VIDÉO. Mariage pour Tous : 10 ans après, où en est-on ?

durée de la vidéo : 00h27mn38s
Le Mariage pour Tous fête ses 10 ans. Une décennie après la Manif pour Tous, les droits des personnes LGBT restent l'objet de vifs débats. ©France 3 Poitou-Charentes

Le Mariage pour Tous fête ses 10 ans. Une décennie après la Manif pour Tous, les droits des personnes LGBT restent l'objet de vifs débats.

Il y a dix ans, la Manif pour Tous battait le pavé contre le mariage entre personnes de même sexe. Cette mobilisation inédite des milieux conservateurs n’avait alors pas fait plier le gouvernement socialiste : le 17 mai 2013, la France était devenue le 9e pays européen et le 14e pays au monde à accorder le droit aux couples homosexuels de s’unir par les liens du mariage.

Depuis, quelque 70 000 couples se sont dits « oui » dans les mairies de France. Une part infime des mariages célébrés dans le pays au cours de la décennie, un peu plus de 2,1 millions.

Et si ses plus fervents opposants, François-Xavier Bellamy ou Éric Zemmour en tête, n’envisagent plus d’abroger la loi sur le mariage pour tous, de nombreux débats entourent encore la question de la filiation. Qu’il s’agisse de la procréation médicalement assistée (PMA), ouverte aux femmes lesbiennes et aux célibataires, ou de la gestation pour autrui (GPA), interdite en France, l’homoparentalité suscite toujours des tensions dans la société française.

La transidentité, au coeur des polémiques

Mais, ces derniers mois, ce sont avant tout les débats autour de la transidentité qui se sont enflammés. A l’image de la polémique concernant « l’ABCD de l’égalité », programme d’enseignement proposé en 2014 par Najat Vallaud-Belkacem pour lutter contre le sexisme, des franges de la droite ont fait des questionnements autour du genre un nouvel enjeu civilisationnel.

Longtemps invisibilisées, les luttes des personnes LGBT tentent de trouver leur place dans l’espace public afin de devenir des citoyens et citoyennes à part entière. Tandis qu’une part de la jeunesse, qui ne se reconnaît ni dans le masculin, ni dans le féminin, revendique de nouvelles identités au travers, notamment, de la non binarité.

Pour en parler, sur le plateau de Dimanche en Politique :

-       François Méhaud, président du syndicat de la famille Nouvelle Aquitaine, anciennement la Manif pour tous.

-       Séverine Werbrouck, conseillère régionale RN Nouvelle-Aquitaine

-       Rachel Garrat-Valcarcel, journaliste politique à 20 minutes et membre de l’AJL, l’association des journalistes LGBTI

-       Raphaël Gérard, député Renaissance de la Charente-Maritime

Une émission présentée par Lucie Cecconi, disponible en replay.

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Nouvelle-Aquitaine
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité