• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

La ville d'Angoulême ne verse plus d'argent aux Gastronomades

C'est désormais l'espace Carat à Angoulême qui va abriter les Gastronomades / © Christophe Guinot, Francetv
C'est désormais l'espace Carat à Angoulême qui va abriter les Gastronomades / © Christophe Guinot, Francetv

La décision a été annoncée lors de la séance du conseil municipal d'Angoulême mercredi 22 mai . La ville ne verse plus de subventions aux Gastronomades. Le festival a en effet quitté le centre d'Angoulême pour investir l'espace Carat, sur la commune de l'Isle-d'Espagnac.

Par Sophie Goux

Xavier Bonnefont a expliqué sa position, pour lui, la mairie verse des subventions aux manifestations qui sont à Angoulême. Les Gastronomades ont choisi de s'installer à l'espace Carat à l'Isle d'Espagnac, les 30.000 euros de subventions ne leur seront  donc plus versés, c'est aussi simple que celà.

Un déménagement pour une nouvelle formule



Cette année, pour fêter les 25 ans de la manifestation, les Gastronomades ont en effet décidé de changer le programme. Avec une première partie payante lors du dernier week-end de novembre à l'espace Carat, et une deuxième partie en juin sur le plateau d'Angoulême. Une nouvelle formule pour ce festival du bien manger qui veut promouvoir la gastronomie et les produits sains du terroir.
Pour l'équipe organisatrice, cette décision de la mairie est forcément mal perçue mais elle affirme que rien ne devait changer. Côté finances, il faudra pourtant faire sans les 30 000 euros de la mairie d'Angoulême, sur un budget de 360 000 euros. 
Patrick Mardikian, le président des Gastronomades, explique que la décision a été une surprise et qu'il espère que les choses pourront évoluer.

 Nous on espère qu'on puisse se mettre atour de la table pour discuter. Patrick Mardikian, président des Gastronomades.

Quant à l'argument sur le changement de commune, il estime  qu'il n'est pas pertinent, c'est ce qu'il a expliqué à Jérôme Deboeuf et Christophe Guinot ce vendredi matin.
Réaction de Patrick Mardikian à la fin de la subvention aux Gastronomades
Jérôme Deboeuf et Christophe Guinot

 

Sur le même sujet

Pyrénées-Atlantiques : naissance d'un bébé ocelot au zoo d'Asson

Les + Lus