Cognac : le cimetière du Breuil vandalisé dans la nuit

Publié le Mis à jour le
Écrit par C.Hinckel et J.Deboeuf

A Cognac, le cimetière du Breuil a été vandalisé dans la nuit du 29 au 30 octobre. Les services de la ville ont découvert près d'une centaine d'objets de culte profanés et éparpillés.

Près de 90 objets de culte dont une majorité de croix posées sur les tombes du cimetière du Breuil à Cognac ont été cassées ou arrachées dans la nuit du 29 au 30 octobre. Il s'agit d'objets faisant référence à la symbolique chrétienne comme des croix, des crucifix ou des représentations de la Sainte Vierge.

Près d'une centaine de tombes a été touchée par cet acte de vandalisme qui a été découvert tôt dans la matinée du 30 octobre.

Michel Gourinchas, le maire de la ville, s'est rendu sur place dans la matinée pour constater les dégâts. Il a qualifié cet acte de "lamentable" et "honteux". Il affirme ne pas comprendre ces actes. Il espère qu'il s'agit d'actes de vandalisme gratuit et imbécile et qu'aucun lien n'existe avec les suites de l'attaque à la mosquée de Bayonne. Il n'y a aucune inscription dans les allées vandalisées du cimetière revendiquant une idéologie ou une croyance.

C'est visiblement la volonté de casser mais c'est l'enquête de police qui déterminera ce qu'il en est des individus sans foi ni loi qui viennent profaner des objets dans un cimetière. J'espère qu'il n'y a pas de conotation politique ou religieuse... j'espère, même si c'est abominable, que ce ne sont que des petis individus qui ont fait ça pour se croire malins.
- Michel Gourinchas, maire de Cognac

Ecoutez ci-dessous la réaction de Michel Gourinchas, maire de Cognac

durée de la vidéo: 00 min 45
Michel Gourinchas, maire de Cognac (16)


Les services de la mairie ont nettoyé le cimetière dans la matinée en cette période de la Toussaint pendant laquelle les familles viennent se recueillir sur les tombes de leurs défunts.


La police scientifique est sur place à la recherche d'empreintes et une enquête de police a été ouverte.