Le bureau interprofessionnel du Cognac fait un bilan des intempéries du 26 mai dans les vignes

© B. Pillet, F3 Poitou-Charentes
© B. Pillet, F3 Poitou-Charentes

Le bureau interprofessionnel du Cognac a dressé un premier bilan des orages de grêle du 26 mai, 10 000 hectares de vignes ont été concernés à des degrés divers, 3 500 ont été plus fortement touchés.

Par Sophie Goux

Les orages de grêle du 26 mai ont fait de sérieux dégâts sur une partie du vignoble cognaçais. Selon le bureau inerprofessionnel, les grêlons sont arrivés de Gironde en empruntant un couloir de 3 à 4 km et se sont abattus sur le sud de la Charente-Maritime sur un axe Mirambeau, Jonzac, Pons.
Les Borderies, qui sont une petite aire de production de 12 500 hectares autour du village de Burie, ont été touchées, de même que les secteurs de Matha, Rouillac et Mareuil.
Au total, 10 000 hectares de vignes sont concernés, mais 3 500 sont particulièrement touchés, détruits à 80% selon les premières constatations.

Vers un accompagnement pour les viticulteurs


Le bureau interprofessionnel, l'union générale des viticulteurs pour l'AOC Cognac, le comité national du Pineau, le syndicat des producteurs de vins charentais et les chambres d'agriculture des deux départements charentais travaillent avec les services de l'État et la région pour dresser un bilan et mettre en place un accompagnement. Les service de l'État ont insisté sur l'efficacité des canons anti-grêle, mais ils sont encore trop peu nombreux. Des aides à l'installation de ce type de canons pourraient être débloquées.
Par ailleurs des mesures d'allègement de la fiscalité sur le foncier non bâti vont être prises. Des reports de cotisations à la MSA sont également envisagées.
Enfin, les viticulteurs sont invités à s'assurer plus massivement, pour le moment, un viticulteur sur deux dans le vignoble est assuré.
Reportage de Jérôme Deboeuf, Carine Grivet. Intervenants : Didier Lallement, préfet de la Nouvelle Aquitaine et Christophe Véral, président de l'union générale des viticulteurs pour l'AOC Cognac.
Le bureau interprofessionnel du Cognac fait un bilan des intempéries du 26 mai dans les vignes
Jérôme Deboeuf et Carine Grivet.

 

Sur le même sujet

Festival Jazz entre les deux Tours

Les + Lus