La chasse ouvre dimanche en Poitou-Charentes

Attention, les chasseurs arrivent dimanche. / © Christian Watier. Collection Watier/Maxppp
Attention, les chasseurs arrivent dimanche. / © Christian Watier. Collection Watier/Maxppp

C'est le jour très attendu par plus d'un million de passionnés en France, l'ouverture de la chasse. Dimanche les chasseurs des 4 départements de la région vont reprendre les fusils.

Par Sophie Goux

 Sur le site de la fédération de chasse, la rencontre avec le Président de la République est qualifiée d'historique pour la ruralité et la chasse. Le fait est qu'Emmanuel Macron s'est montré très attentif aux revendications des chasseurs et a donné satisfaction à la plupart de leurs revendications. Comme par exemple la baisse de moitié du prix du permis.

Des mesures chaleureusement accueillies et depuis, les chasseurs ont même lancé une campagne de pub dans laquelle ils se demandent s'ils ne sont pas les premiers écologistes de France. Une campagne qui a fait bondir les écologistes.

 

Dans la région on compte près de 60 000 chasseurs.



Les chasseurs sont dans les starting-blocks. Ils préparent leur matériel et achètent les cartouches, l'ouverture de la chasse, approche...
Dans la région, on compte environ 15 000 chasseurs dans la Vienne, 12 500 dans les Deux-Sèvres et 20 000 en Charente-Maritime. En Charente, où il y a environ 12 000 passionnés, c'est un sentiment d'impatience qui domine. Pour les humains, et aussi, semble-t-il, pour les chiens. Comme s'ils sentaient que la date approche.

Dans les magasins spécialisés, c'est aussi l'effervescence, il y a beaucoup plus de monde depuis quelques jours.
Comme l'ont constaté Bruno Pillet, Christophe Guinot et Mailys Gimenez.
Intervenants : Jean-Luc Blanchard, gérant d’un magasin spécialisé chasse et pêche. Patrice Massonet, responsable de rayon. Olivier, chasseur. François Cabantous, chasseur et membre de la fédération départementale des chasseurs de la Charente
Ouverture de la chasse dimanche dans les 4 départements du Poitou-Charentes.
Bruno Pillet, Christophe Guinot et Mailys Giménez.

 

Sur le même sujet

Enedis oblige chaque bayonnais à s'équiper du compteur Linky malgré l'accord conclu en mai dernier

Les + Lus