Cet article date de plus de 5 ans

François Gabart prêt pour une tentative de record de la traversée de l'Atlantique

Le Charentais ne tient pas en place. Après sa victoire dans The Transat, François Gabart vise désormais le record de l’Atlantique Nord. Le skipper est à l’affût d’une bonne fenêtre météo et se tient prêt à New York où il attend la bonne fenêtre météo.
François Gabart s'est placé en stand-by à New-York afin de battre le record de vitesse sur la traversée de l’Atlantique Nord d’Ouest en Est. Avec son routeur météo, Jean-Yves Bernot, le skipper du trimaran MACIF guette désormais la bonne fenêtre météo pour s’élancer à l’assaut du record détenu depuis 2013 par Francis Joyon en 5 jours 2 heures 56 minutes 10 secondes.

Le record en solitaire se déroule sur le parcours New York - Cap Lizard, à la pointe sud-ouest de l’Angleterre. C'est une première pour François Gabart, une épreuve qu’il aborde avec une grosse envie en expliquant : "J’aime défricher de nouveaux terrains, dans un domaine, celui du record, donc de la vitesse à la voile, assez ultime. Le trimaran MACIF procure des sensations exceptionnelles quand il va vite..."

François Gabart s’attaque à un monument, tant l’exercice est à la fois court et long en termes d’endurance et d’intensité. Depuis Bruno Peyron en 1987 (11 jours 11 heures 46 minutes), le temps de référence sur les 2 880 milles du parcours a été plus que divisé par deux : passé successivement entre les mains de Florence Arthaud (1990), Bruno Peyron encore (1992), Laurent Bourgnon (1994), Francis Joyon (2005) et Thomas Coville (2008), le record est de nouveau depuis juin 2013 la propriété de Francis Joyon en 5 jours 2 heures, 56 minutes et 10 secondes, à la vitesse moyenne de 26,20 noeuds.

Selon son entourage, François Gabart devrait quitter New-York demain vendredi en fin de journée.





Poursuivre votre lecture sur ces sujets
voile sport mer sorties et loisirs