Le festival de Confolens se prépare pour une édition particulière

Publié le Mis à jour le
Écrit par Sophie Goux

Annulé l'an dernier en raison de la crise sanitaire, le festival de Confolens revient du 12 au 15 août. Une édition particulière avec des groupes français ou résidant en France et le passe sanitaire sera obligatoire.

Pas de chapiteau, un espace des Ribières totalement réaménagé pour accueillir les festivaliers en plein air, des groupes français ou résidant en France, passe sanitaire obligatoire, l'édition 2021 du festival de Confolens aura bien lieu, mais elle sera différente des autres. Et comme si la situation sanitaire ne suffisait pas à compliquer les choses, le festival a dû composer avec l'annulation du concert de Yannick Noah. L'artiste a invoqué un retard pris dans la préparation de son album et ne sera donc pas présent.

Mais après l'annulation de l'édition 2020, les organisateurs et les bénévoles tenaient absolument à faire un festival cette année, quelles que soient les containtes. Et des contraintes, il y en aura forcément. Les festivaliers, après qu'ils auront passé les contrôles, devront si possible porter le masque et respecter les gestes barrières. De plus un point Covid avec des professionnels de santé sera installé pour les festivaliers en cas de besoin. Le but est de créer une bulle sanitaire.

Le but du festival, c'est que ce soit festif et que les gens s'amusent, mais aussi qu'à la fin du festival il n'y ait pas de gens malades. 

Sébastien Vignaud, vice-président du festival en charge de la logistique

La commission de sécurité a inspecté toutes les installations

À la place du chapiteau, c'est une scène extérieure qui a été aménagée, un pari selon le responsable de l'installation, Gaël Lepage "ça joue avec la météo et avec la configuration du lieu, mais ça devrait marcher."

La commission de sécurité a inspecté toutes les installations ce mercredi après-midi et plus particulièrement les accès aux lieux qui doivent être dégagés.

Les accès c'est notre principal regard parce que si on ne peut pas accéder sur le site, les pompiers ne pourront pas intervenir. 

Bruno Gauthier, responsable prévention au SDIS 16