Comment cohabiter avec le loup en Limousin ? [REVOIR DIMANCHE EN POLITIQUE]

Si la présence du loup en Limousin n’a pas été avérée par les autorités, certains éleveurs s’inquiètent après plusieurs attaques de brebis. Pour tenter d'y voir plus clair, Dimanche en Politique ouvre le débat le 14 octobre 2018 avec des éleveurs et une association environnementale. 
La progression du loup en France est constante depuis quelques années
La progression du loup en France est constante depuis quelques années © Pexels
L'émission Dimanche en Politique du 14 octobre 2018 s’intéresse au loup, un animal qui avait disparu en Limousin depuis plusieurs décennies. Aujourd'hui, il continue sa progression en France et sa présence a été avérée en Auvergne.

En Limousin, des attaques ont été constatées ces derniers mois sur le plateau de Millevaches, mais les autorités (l'Office national de la chasse et de la faune sauvage) n’ont pas confirmé sa présence, alors que les chasseurs de la Corrèze appelaient dès février 2018 leurs adhérents à la vigilance.

Sans présence reconnue, pas d'indemnisation : les éleveurs limousins du collectif  "Préservons nos troupeaux des loups" ont fait appel à un laboratoire allemand et leurs conclusions diffèrent de celles de l'ONCFS. En outre, ce système d'indemnisation s'avère long et complexe, ce qui provoque un malaise grandissant chez les éleveurs, comme le souligne un rapport du Sénat datant d'avril 2018

En cette rentrée 2018, il ne fait aucun doute pour les spécialistes du dossier que le loup va revenir en Limousin.
D'ailleurs, deux cellules de veille ont été créées par les préfectures de Corrèze (en février 2018) et de Haute-Vienne (en septembre 2018) pour tenter d'anticiper les problèmes. 

Entre le désarroi des éleveurs et le préservation de la bio-diversité, comment cohabiter avec le loup ?
Annaïck Demars ouvre le débat avec trois invités :

 
Comment cohabiter avec le loup ? (14/10/18) ©F3 Limousin
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
dimanche en politique politique loup animaux sorties et loisirs agriculture économie