Lapinou, la mascotte globe trotter de l'école maternelle d'Allassac de retour du 4L trophy

Publié le

Lapinou, une petite peluche, est la mascotte de la maternelle d'Allassac en Corrèze. Depuis une quinzaine d'années, il part régulièrement à l'aventure. Une fenêtre ouverte sur le monde pour les enfants de l'école. Dernier voyage en date avec une équipe du 4LTrophy. Lapinou est rentré chez lui, indemne, cette semaine.

Grandes oreilles, poil vert, joues roses et grandes dents. L'individu est fan de carottes, de trèfle, mais par-dessus tout, il aime les voyages et les émotions fortes. 

Ce mardi, c'est le retour au bercail de Lapinou. Il fait une entrée triomphale dans la cour de l'école. Une arrivée en grande pompe dans un carrosse coloré : une 4L bleue et verte fluo. Il s'extrait du véhicule sous les acclamations. Les enfants se précipitent. Il doit faire face à une avalanche de câlins et de bisous. Visiblement, il leur a beaucoup manqué. 

Lapinou est un habitué des voyages. Ce petit lapin en peluche d'une vingtaine de centimètre a quelques heures de vol au compteur. 

C'est en fait un lointain parent du nain de jardin d'Amélie Poulain qui parcourait le monde en faisant des autoportraits. Sauf que Lapinou est un peu plus versé dans l'humanitaire. 

C'est ainsi qu'il s'est retrouvé cette année passager lors du 4L trophy au Maroc. Il a partagé pendant un mois l'aventure de Lola et Léa en devenant le 3e membre de l'équipage.  

Lapinou n'est pas parti les mains vide. Avant le départ, il a rempli le coffre de fournitures sportives pour les enfants marocains et de nourriture pour la croix rouge. Des dons collectés par les enfants. Très soulagés aujourd'hui de constater que le coffre est vide et que tout est bien arrivé à destination. 

Place ensuite aux remerciements pour Lola et Léa. Elles ont envoyé régulièrement des photos aux enfants pour qu'ils puissent suivre le périple de Lapinou. 

"Ça leur fait voir vachement de choses. Ce qu'on a essayé d'envoyer, les villes, les paysages un peu plus natures. C'est génial ! J’espère que ça leur a plu parce que nous ça nous a plu de partager ça", explique Léa Malagnoux, un brin émue de se séparer de son petit compagnon de voyage. 

Devant un projecteur, en classe, les enfants font un retour en image sur les aventures de leur doudou baroudeur. Dunes, désert et chameaux au programme. 

Depuis 15 ans, Lapinou parcourt le monde du Canada à l'Himalaya. En Tanzanie, il a échappé à un crocodile et à ce jour c'est le seul lapin a voir gravi le Kilimandjaro. 

C'est un formidable vecteur de transmission de connaissances pour Karine Demargne, la professeure des écoles qui a décidé de faire de Lapinou son envoyé spécial.  

C'est ce qui permet aux enfants de voir qu'à travers le monde, on a des cultures différentes, des habits différents mais qu'on est tous pareils

Karine Demargne, professeure des écoles

Ce n'est pas en regardant le film de Jean-Pierre Jeunet que Karine à eu l'idée d'employer ce petit auxiliaire. 

"J'ai vu des photos de voyageurs qui parcouraient le monde avec une petite mascotte. De mon côté, je faisais partie d'une association humanitaire qui construisait des écoles au Bénin. J'ai repris l'idée pour faire partager les différentes étapes de la construction à mes élèves".

L’engouement est immédiat et Karine réalise toute l'aide pédagogique que peut représenter Lapinou.  

"C'est fou tout ce qu'on peut faire passer par le biais d'une petite peluche. Le côté attendrissant fait des merveilles. Je fais des cours de géographie pour les 3/4 ans grâce à lui. Je sensibilise les enfants à l'aide humanitaire à la solidarité. Nous avons pu aborder la situation en Haïti. Par contre je ne l'ai pas fait partir en Ukraine. J'essaie de ne pas aller trop loin pour ne pas choquer les enfants".  

Quelle destination pour Lapinou l'an prochain ? Quand il ne part pas faire de l'humanitaire, il vit des aventures plus sportives. Après une escale aux 24 heures du Mans, il aimerait bien participer au Paris-Dakar. Autre option : s'il a le pied marin, embarquer pour la Route du rhum. Tout pour continuer d'offrir le monde à ces petits de trois ans, à hauteur d'enfant. 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité