Axioma, entreprise corrézienne, spécialiste en biosolutions pour l'agriculture, monte en puissance et recrute

Publié le Mis à jour le
Écrit par Marie-Luce Rigout & Caroline Hubert
Axioma, fabricant de biostimulants
Axioma, fabricant de biostimulants © Axioma

Créée en 2012, l’entreprise corrézienne, qui s’est spécialisée dans la conception de biosolutions issues d’actifs naturels pour les agriculteurs, ne cesse de se développer. Pour accompagner cette croissance, Axioma souhaite étoffer ses effectifs. Plus de 40 recrutements sont prévus en 2022.

Axioma conçoit, produit et distribue des biosolutions à base d’agencements complexes d’extraits de plantes. Ces formulations sont destinées à stimuler, de manière naturelle, les processus physiologiques des productions végétales et animales. Les agriculteurs peuvent ainsi mieux produire avec un modèle durable et performant.

Axioma, un exemple à suivre.

Agnès Pannier-Runacher, ministre déléguée à l’industrie

Anthony Bugeat, fondateur & Directeur Général d’Axioma répond à nos questions :

Vous êtes l’un des 20 lauréats de concours NA20 qui visent à accompagner les jeunes pousses à impact positif dans leur développement. Que représente pour vous cette récompense ?

Cette récompense est avant tout un signal fort pour AXIOMA et son équipe, une forme de reconnaissance de tout le travail accompli depuis neuf ans. En effet, Axioma c’est un modèle nécessitant dix ans d’investissements avant d’engager la phase commerciale de notre activité. À l’été 2021, en toute discrétion, la qualité de notre travail a été sanctionnée par la signature de plusieurs contrats pluriannuels avec de grands acteurs mondiaux, ce qui nous laisse désormais entrevoir une très forte croissance en terme de volume d’activité.

Mais malgré cette grande satisfaction, notre équipe R&D a dû se remettre très vite au travail pour développer de nouveaux produits, efficaces et durables et surtout homologués en Europe.

Enfin, être lauréat NA20, c’est être identifié comme un "petit génie" néo-aquitain et nous sommes ravis d’en faire partie lorsque l’on voit la présence d’entreprises "amies" comme Aquassay ou Toopi Organics.

En 2020 , vous faisiez partie des lauréats de l’appel à projets national "Plan de relance pour l'industrie". En quoi consistait ce dispositif ?

Il s’agit plus précisément du "plan de relance des secteurs stratégiques". Seules une vingtaine d’entreprises ont été lauréates en France dont trois dans le très grand Sud Ouest et là aussi il s’agit d’une grande reconnaissance et d’une grande responsabilité car cela confirme la confiance de l’État dans la dynamique d’Axioma. Après avoir soutenu notre projet d’innovation Fortivigne via le prestigieux concours I-NOV de l’ADEME, l’À a souhaité nous soutenir dans notre industrialisation. En effet, Axioma est reconnue comme une entreprise de pointe, innovante, bénéficiant d’AMM (Autorisation de Mise sur le Marché) et qui signe des contrats commerciaux avec les plus grandes firmes mondiales, il nous fallait alors prendre une dimension industrielle significative. Ce plan triennal nous permet donc de soutenir nos investissements d’environ 50%. Le choix a été porté sur une stratégie de conquête et nous avons donc aménagé plus grand que prévu afin d’être en mesure de répondre dès 2023 à des marchés européens et même au delà. Évidemment, ce ne sont pas des "cadeaux gratuits" car Axioma doit investir plus que ce que nous prévoyons chaque année dans nos budgets mais c’est aussi une façon de forcer une dynamique afin d’aller plus vite dans les phases suivantes. Grâce à ce plan, j’estime que nous gagnons trois ans sur notre développement industriel et donc sur notre capacité à satisfaire les demandes de nos clients. 

Quelles sont vos ambitions pour 2022 ?

Les ambitions sont évidemment fortes mais avant tout, nous devrons délivrer nos contrats et satisfaire ces clients prestigieux. En parallèle nous devrons négocier de nouveaux contrats de distribution exclusive en Espagne, Italie, Allemagne, Autriche sur des cultures comme le colza, les céréales, le maraîchage et le maïs. Évidemment, notre pôle Innovation devra avoir identifié les bases de nos futurs produits donc l’élaboration, les tests et les AMM prennent cinq années dans le meilleur des cas. D’un point de vue moins opérationnel, nous allons travailler à la restructuration de notre actionnariat afin d’être en mesure de viser des objectifs plus importants encore. 

Au programme d’Ô boulot également :

  • Mode d’emploi : Aurore Vinzerich nous explique ce qu’est un advisory board
  • Conseils d’expert : Jacques Froissant nous aide à améliorer notre CV
  • Métier de Ouf : la Chambre des Métiers et de l’Artisanat de Nouvelle-Aquitaine nous présente le métier de préparateur en pharmacie.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.