Brive: le CAB se noie au Stadium

Ils ont maîtrisé le match jusqu'à la 78e minute, mais ça n'a pas suffi. Les Brivistes se sont inclinés 11-9 face aux voisins ennemis Clermontois dans le 99ème derby du Massif Central. Une défaite qui plonge le CAB dans la tourmente. 

L'énorme déception des Brivistes au coup de sifflet final.
L'énorme déception des Brivistes au coup de sifflet final. © Pierre Gauthier - France 3 Limousin
Pour voir du spectacle au Stadium ce samedi soir, mieux vallait assister à... l'avant-match ! Deux belles haies d'honneur pour les joueurs des deux formations, et des tribunes vibrantes au coup d'envoi. Malheureusement les trombes d'eau qui se sont abattues sur Brive ont rendu la rencontre très pénible. Fautes de main, en-avants en pagaille, chandelles et occupation, bref une vraie purge pour les 12412 spectateurs. Qui auraient sans doute pris quand même du plaisir si le CAB avait tenu le score jusqu'au bout...


Le début de match est clairement à l'avantage de Brivistes surmotivés. Philipp van Der Merwe écope d'un carton jaune précoce, mais des approximations empêchent les locaux de concrétiser, hormis sur une pénalité de Thomas Laranjeira. 3-0 (14e). L'arrière corrézien manque ensuite l'opportunité de doubler la mise.

Les Clermontois se réveillent vers la 20e minute, mais eux-non plus ne concrétisent pas. La première période est d'une pauvreté absolue, on s'ennuie ferme au Stadium. Les Auvergnats parviennent quand même à revenir au score à la sirène grâce au jeune ouvreur Dorian Lavernhe, par ailleurs en grande difficulté, 3-3 à la pause.


La seconde période débute comme la première, avec une pénalité rentrée par Laranjeira. 6-3 à la 43e.

Lavernhe puis Laranjeira échouent dans leurs tentatives suivantes, la faute à une pelouse gorgée d'eau sur laquelle les appuis sont considérablement modifiés. Gaëtan Germain entre alors en jeu et se signale d'entrée par une pénalité entre les perches. 9-3 à la 53e.

Lavernhe continue de déchirer au pied, bientôt imité par son compère de la charnière inédite de l'ASM ce soir. William Hutteau, manque sa tentative à l'heure de jeu. Les Brivistes ne sont pas vraiment inquiétés, mais gâchent quelques munitions, stoppés parfois à quelques centimètres de la ligne d'en-but clermontoise.

Des visiteurs qui retrouvent enfin un buteur avec l'entrée de Luke McAlister qui réduit l'écart, 9-6 à la 68e. Germain a l'occasion de redonner 6 points d'avance aux siens, mais c'est manqué.

Puis c'est le tournant de cette bien terne partie. 78e minute, un exploit individuel de Peceli Yato, qui jusque là avait commis un four d'en-avants, un placage raté par Fabien Sanconnie, irréprochable par ailleurs... Il était écrit que ça devait tourner en faveur des Jaunards qui mènent alors 9-11.

McAlister loupe la transformation, les Brivistes récupèrent le cuir sur le renvoi et jettent leurs dernières forces dans la bataille. Mais après plusieurs temps de jeu plutôt prometteurs, une pénalité un brin litigieuse vient mettre fin aux espoirs de toute une ville... 9-11, score final


Côté clermontois, on savoure, au coeur d'une saison bien galère. C'est la 4ème victoire de rang en terre briviste pour les hommes de Franck Azéma.


Et comme un malheur n'arrive jamais seul, Oyonnax s'est imposé à Bordeaux et ne compte plus qu'un petit point de retard sur le CAB. Pour les Corréziens cette 5ème défaite à domicile est peut-être celle de trop...


Point positif, les Brivistes ont encore leur destin en mains, puisqu'ils doivent affronter tous leurs concurrents directs dans les 6 matches restants. Agen à domicile, le Stade Français et Oyonnax à l'extérieur. Compliqué, mais pas impossible. Comme d'aller chercher quelque chose à Castres dimanche prochain.




Poursuivre votre lecture sur ces sujets
ca brive rugby sport