À Brive, un cèdre bicentenaire abattu à cause de la sécheresse

À Brive, la sécheresse a tué un cèdre vieux de plus de 150 ans. L'arbre pourtant imposant n'a pas résisté aux conditions climatiques malgré ses origines méditerranéennes. Son abattage a commencé le 11 août 2020.
L'abattage a débuté le 11 août 2020 à Brive
L'abattage a débuté le 11 août 2020 à Brive © JS Tingaud

Trois sécheresses successives auront eu raison de lui : un vénérable cèdre briviste de 26 mètres de hauteur a commencé à être abattu le 11 août 2020 chez un particulier à Brive. "Il n'y a plus de vie dans cet arbre, ça fait un an qu'il dépérit" explique Benoît Lanchais, arboriste-grimpeur qui tronçonne par petites touches, perché sur sa nacelle.
 

Ils boivent des centaines de litres d'eau par jour et aujourd'hui après trois sécheresses successives, c'est fini. C'est la première fois que j'abats un cèdre de cette taille-là et j'espère que ce sera la dernière. Malheureusement, des cèdres il y en a beaucoup qui crèvent sur le bassin de Brive.

Olivier Chapu, spécialiste entretien parcs et jardins



La route et la présence d'une ligne électrique font de cet abattage un chantier délicat. Le propriétaire a fait le choix de quitter les lieux : il n'a pas voulu assister à la fin d'un arbre qu'il aimait au point de l'avoir souvent arrosé.

Une fois l'abattage terminé restera l'équivalent de 35 stères de bois qui finiront en plaquettes et palettes. 
 
ABATTAGE D'UN CEDRE BICENTENAIRE A BRIVE A CAUSE DE LA SECHERESSE ©F3 Pays de Corrèze

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
nature sécheresse météo réchauffement climatique environnement climat