Brive Festival : le bon cru 2017

Christophe Maé sur la scène de Brive Festival, devant plusieurs centaines de spectateurs.
Christophe Maé sur la scène de Brive Festival, devant plusieurs centaines de spectateurs.

Si la manifestation se termine le 29 juillet, les cinq soirées de concerts, elles, viennent de se terminer. Près de 34 000 personnes s’y sont pressées. Un succès de fréquentation. De belles retombées économiques pour la cité gaillarde également.

Par Jean-Martial Jonquard

Presque autant de monde que l’an dernier (35 000). Les affiches musicales auront continué à porter le festival.

Un succès en termes d’image et de fréquentation, qui se rejaillit également sur l’économie locale, notamment dans le secteur de l’hôtellerie-restauration.

Selon la mairie, pour 1 euro investi par les organisateurs, 4 euros au minimum sont dépensés par chaque festivalier !

Retombées économiques du Brive Festival
Bon cru pour l'édition 2017 du Brive Festival (19), avec une fréquentation stable et des retombées intérressantes pour l'économie locale. Intervenants : 1/ Jean-Paul Sassélina, directeur d'hôtel 2/ Franck Peyret, adjoint-au-maire 3/ Vincent Auger, propriétaire d'un bar-restaurant 4/ Pierre Kahn, restaurateur - T. Girault, R. Burot

 

Sur le même sujet

Marée noire du Prestige : l'interview de l'avocat Renaud Lahitète

Près de chez vous

Les + Lus

Les + Partagés

Nouveau !Abonnez-vous aux alertes de la rédaction et suivez l'actu de votre région en temps réel

Je m'abonne