Casino de Pompadour : un emplacement décidé pour la construction du futur temple des jeux

Les machines à sous s'installeront vraisemblablement sur le site de l'ancienne maison de santé de la commune de Corrèze. On fait le point.

350 mètres carrés de bâtiment sur une parcelle de 1 000 mètres carrés  : cest sur ce site, en lieu et place de l’ancienne maison de santé, dans le cœur historique de Pompadour, que devrait sortir de terre le futur casino. 

À lire aussi : "Grâce à cette loi, mon territoire est sauvé" : le casino de Pompadour va finalement voir le jour

Un choix validé par le conseil municipal et par deux casinotiers, candidats potentiels, venus le découvrir ce week-end du 9 et 10 décembre. Sur le papier, le futur casino s’installera donc à 300 mètres du château. 

À l’intérieur, 75 machines à sous et deux tables sont envisagées, c’est la configuration ordinaire pour un casino en milieu rural.

À lire aussi : Enquête. "J'aimerais retrouver l'activité du temps du Club Med" : Pompadour rêve d’un renouveau prestigieux avec son futur casino

La mairie s’active sur ce dossier depuis mercredi et l’autorisation législative. Elle souhaite lancer la délégation de service public au plus vite. Charge ensuite aux casinotiers de déposer les dossiers. Trente à quarante emplois sont espérés et des retombées économiques qui devraient permettre de pérenniser l’activité équestre, menacées dans le futur.

À lire aussi : "Ce n'est pas non plus mirobolant" : les retombées économiques d'un casino dans une petite commune

Le maire qui ne sait pas encore s'il s'agira d'une rénovation ou d'une construction, espère faire sauter la banque d'ici à deux ans. 

 

 

L'actualité "Sorties et loisirs" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Nouvelle-Aquitaine
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité