Coronavirus : des Brivistes en renfort en région parisienne

10 soignants de la clinique des Cèdres sont partis ce lundi matin prêter main-forte à leurs collègues du service réanimation de l'hôpital Henri-Mondor, à Créteil.
Une équipe de soignants garantie 100% gaillarde !
Une équipe de soignants garantie 100% gaillarde ! © Clinique des Cèdres
"Un tel enthousiasme et une telle motivation dans ces circonstances, franchement chapeau !" Isabelle Bielli-Nadeau, directrice générale de la clinique briviste des Cèdres ne cache pas son admiration envers les 10 salariés qui ont choisi en pleine crise d'aller aider leurs collègues des régions sous tension. 

Infimières, aide-soignantes ou encore préparatrice en pharmacie, les volontaires ont répondu à l'appel au secours de l'Assistance publique - Hôpitaux de Paris (AP-HP). Direction l'hôpital Henri-Mondor de Créteil, qui a anticipé l'ouverture de son nouveau service de réanimation pour faire face à l'afflux de patients infectés par le Covid-19. "Ils partent pour un minimum de 15 jours, ensuite il faudra voir comment ils encaissent le choc", précise la directrice des Cèdres. "Ils seront formés les premiers jours, puis participeront au mieux pour un bon fonctionnement du service. Quand on sait que plusieurs ont des enfants qui vont rester en Corrèze, c'est vraiment une belle preuve de solidarité et de motivation."

Les 10 courageux ont pris la route ce matin dans le car aux couleurs du CAB, à l'arrêt depuis la suspension du Top 14. Un transport proposé gratuitement par la société Transdev, après l'annulation du train Brive-Paris initialement prévu. Ils seront tous logés au même endroit, pour pouvoir se soutenir mutuellement.
 
Tout le monde voyage masqué, bien sûr !
Tout le monde voyage masqué, bien sûr ! © Clinique des Cèdres
 

 

 

Le service Covid-19 des Cèdres reste actif


Depuis le 16 mars, toutes les opérations non-urgentes prévues à la clinique ont été annulées. Du personnel a donc pu être détaché pour exercer dans le service dédié Covid en place depuis trois semaines. 12 lits, plus la réanimation potentielle. Entre 75 et 100% d'occupation en permanence. 

Une vingtaine de salariés se sont portés volontaire pour travailler dans ce service, ils ont été formés au fur et à mesure, la clinique adaptant ses ressources au jour le jour. Malgré le départ provisoire de 10 personnes, la continuité des soins est donc complètement assurée aux Cèdres. 
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société