Corrèze : des crevettes sauvagement décortiquées par des champions à Brive

Publié le
Écrit par Camille Becchetti avec Martial Codet-Boisse

Une compétition hors du commun avait lieu ce samedi 26 novembre matin à Brive : le décorticage de crevettes. Douze candidats ont rivalisé d'adresse sur plusieurs kilos de crustacés.

Ils étaient douze candidats à participer ce samedi matin à un championnat inédit : le décorticage de crevettes. Dix kilos du petit crustacé rose dont il fallait enlever la carapace le plus rapidement possible.

On ne veut pas un décorticage qui se fait à la va-vite. On veut quelque chose de propre. On enlève la tête, la queue. On veut un corps propre, net et sans bavures.

Steven Gump, arbitre du championnat intercontinental de décorticage de crevettes

Chaque candidat disposait de deux minutes pour préparer le plus rapidement des crevettes prêtes à être dégustées.

"En deux minutes, je crois que je dois être à sept ou huit crevettes. Ah non, neuf me dit-on", annonce pas peu fier le candidat Dent de la mer.

Condition sine qua non pour être admis au concours d'épluchage de crevettes roses, être déguisé. A l'issue du championnat, place a été faite au juré d'inspection avec examen précis des décorticages et du beurrage des tartines. Pour accéder à la finale, tous les coups étaient permis.

"Il y a quelques petites astuces. Il faut pouvoir être en mesure de ruser. Le beurre est au congélateur depuis hier soir. Il n'est pas exclu que j'ai usé de subterfuges pour réchauffer le beurre dans ma manche", explique malicieusement le candidat Marquis du Crevettekistan.

Quant aux finalistes, une difficulté supplémentaire les attendait : pour accompagner les crustacés il fallait monter une mayonnaise à la fourchette.

J'ai enfin gagné. J'ai passé une nuit entière à essayer de monter de la mayonnaise à la fourchette. Ça a payé !

Épave des mers, candidat, sacré champion du décorticage de crevettes

Une belle victoire pour le candidat Epave des mers qui savourera son titre en dégustant des crevettes en risotto.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité