Et si on courait non-stop pendant 24 heures ?

Publié le Mis à jour le

La 19ème édition des 24h de Brive a débuté ce matin. 174 participants, dont 38 femmes, vont courir jusqu’à demain autour de la place de la Guierle. Les meilleurs parcourront jusqu’à 250 km.

L’évènement n’avait pas eu lieu depuis deux ans à cause de la crise sanitaire : 174 courageux sportifs se sont élancés ce matin à 10h place de la Guierle à Brive. Ils vont suivre inlassablement une boucle d’1,127 km dans le centre-ville.

Objectif Europe

L’objectif est de parcourir la plus grande distance en 24 heures. Demain, à 10h, tout s’arrête, et on mesure…

Les meilleurs visent les 250 kilomètres, soit une vitesse moyenne de plus de 10 km/h.

Les spécialistes viennent de tout le pays : pour la 6ème fois, les 24 heures de Brive vont servir de support aux championnats de France de la discipline. Les sélectionneurs de l’équipe de France sont également présents : ils vont affiner leurs choix avant les championnats d’Europe qui auront lieu en septembre à Vérone, en Italie.

83 ans et de l'ambition

Mention spéciale pour une Francilienne, la concurrente la plus âgée : à 83 ans, c’est sa première participation à une telle course. Elle a de l’ambition et veut battre le record des plus de 80 ans, 105 kilomètres... Elle est soutenue dans cette épreuve par son mari qui est aussi venu l’encourager.

Comme tous les autres concurrents, elle mise sur le mental, qui sera sans doute plus déterminant que le physique. Elle peut aussi compter sur une météo fraîche, donc favorable : la canicule est l’ennemie des coureurs d’ultra fond.

Micro-siestes

Les coureurs peuvent tout de même faire des pauses, même si les meilleurs ne s’arrêteront que quelques minutes, le temps de micro-siestes. On peut venir avec son stand de ravitaillement, voire un petit matelas.

Tout le monde peut assister à cette course surprenante cet après-midi, cette nuit pour les insomniaques, et jusqu’à demain matin…