LÉGISLATIVES 2024. Nouveau Front populaire : le point sur les premières candidatures en Limousin

Lors d'une conférence de presse commune, les ténors des partis de gauche ont confirmé, ce vendredi 14 juin, la constitution du Nouveau Front Populaire. Les investitures se précisent donc en Haute-Vienne, Creuse et Corrèze.

Ils ont tous pris la pose pour une grande photo de famille. Les partis de gauche se sont définitivement mis d'accord sur un programme et sur les investitures, ce vendredi 14 juin. Pour autant, pas question de faire la Nupes bis. Les Européennes ont rebattu les cartes et les équilibres entre les partis ne sont plus les mêmes. La France insoumise est investie dans 229 circonscriptions, le Parti socialiste (175 investitures), les Écologistes (EELV, 92) et le Parti communiste français (50). 

En Limousin, la prime au sortant devrait être respectée en Haute-Vienne et en Creuse. C'est surtout en Corrèze que les cartes sont rebattues.

À lire aussi : Législatives 2024 : programme, circonscriptions... Ce que contient l'accord du Nouveau Front populaire

En Corrèze

Dans la première circonscription de Corrèze (Tulle), le parti socialiste récupère les commandes. Évincée par LFI en 2022, une partie des socialistes corréziens avait présenté Annick Taysse, une candidature dissidente soutenue par François Hollande. Une candidature face à Sandrine Deveaud (Nupes) qui avait facilité l'élection du LR Francis Dubois. 

C'est donc un socialiste qui devrait mener l'union de la gauche avec, cette fois, la bénédiction de François Hollande. Dans un premier temps, le ticket envisagé était constitué de Philippe Brugère, maire de Meymac et du conseiller régional Pascal Cavitte.

Mais, certaines rumeurs évoquent également Bernard Combes, maire de Tulle. Aucun des intéressés ne confirme à l'heure où nous écrivons ces lignes. L'officialisation du candidat devrait être faite demain, samedi 15 juin. 

Dans la deuxième circonscription de Corrèze (Brive), c'est l'écologiste Amandine Dewaele (la seule candidature EELV en Limousin) en binôme avec Adem Ersoy qui portera les couleurs du Nouveau Front Populaire. "Je suis conseillère régionale. J'ai déjà de la bouteille en tant que femme politique et une vision assez globale au niveau de la Nouvelle-Aquitaine qui permet d'être plus vite efficace au niveau du Parlement", nous confiait-elle ce vendredi midi. Sa candidature, plus expérimentée donc, a été préférée, lors d'un vote interne, à celle de Chloé Herzhaft, conseillère municipale d'opposition de Brive. Cette dernière avait été sèchement battue par La LR Frédérique Meunier en 2022 (58,4% des suffrages exprimés).

En Creuse

Après de nombreuses tractations, c'est bien Catherine Couturier, députée LFI depuis 2022 qui est reconduite sous la bannière Nouveau Front Populaire avec le même suppléant, Arnaud Chapal.  Une candidature finalement actée lors d'une réunion jeudi soir.

La députée ne faisant pas toujours l'unanimité, il y aurait pu avoir une tentation de la remplacer. Etienne Lejeune, secrétaire du Parti socialiste, confie sur Facebook avoir été sollicité, mais il annonce, sans détours ce vendredi matin, son ralliement à l'accord acté par les partis de gauche. "Je ne serai pas dissident, et ce, pour deux raisons. D’abord parce que je respecte et soutiens les décisions de ma famille politique, ensuite parce qu’il serait purement irresponsable de rajouter la division de la gauche au bruit et à la fureur ambiante. Ne nous trompons pas, le risque n’est pas de perdre la circonscription creusoise face à la droite républicaine, le risque est le basculement de notre département, et de notre pays, à l’extrême droite". 

En Haute-Vienne

En Haute-Vienne aussi, la tentation de certains socialistes de venir concurrencer les députés LFI sortant a été palpable. Le nom de Jean-Claude Leblois, président du département, a été murmuré ces derniers jours. Mais ce sont bien les sortants qui sont finalement désignés.

Damien Maudet et Manon Meunier sur la première et la troisième circonscription.

Le socialiste Stéphane Delautrette est candidat, quant à lui, sur la deuxième circonscription de Haute-Vienne. 

Les déclarations de candidatures doivent être déposées à partir du mercredi 12 et jusqu'au dimanche 16 juin 2024 à 18 heures. 

L'actualité "Politique" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Nouvelle-Aquitaine
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité