Pompadour : six candidats intéressés par le projet de Casino dans la cité équestre

Ils avaient jusqu'à ce jour pour faire acte de candidature à la concession d'un casino à Arnac-Pompadour. Six dossiers ont été déposés. Ils vont être maintenant étudiés avec attention. Deux seront retenus avant que le nom du gagnant soit connu à la fin du mois de Juillet 2024.

Depuis que le Parlement a donné son feu vert, en décembre 2023, après le Sénat en mai, pour l'installation de casinos dans les villes équestres, les candidats ont dressé l'oreille pour savoir où ils pouvaient s'installer. Et Pompadour en a intéressé plus d'un. Six noms ont déposé un dossier de candidature à la concession de l'établissement de la cité corrézienne.

Autant d'offres qui vont désormais être étudiées.

Le nom du candidat retenu connu fin juillet

De cette étude, deux finalistes se dégageront du lot à la mi-juin.

Ils seront alors à nouveau entendus pour affiner leur projet. L'heureux gagnant devrait être connu fin juillet.

Un nouveau souffle pour le territoire et la filière "cheval"

Tous les habitants d'Arnac-Pompadour sont pour ce casino à en croire les réactions au lendemain du feu vert. Les élus n'ont pas caché leur enthousiasme.

L'idée d'un casino dans la cité du cheval est née il y a sept ans lorsque le maire, Alain Tisseuil, cherchait des solutions pour l'avenir à la suite du désengagement de l'État. Les machines à sous s'installeront vraisemblablement sur le site de l'ancienne maison de santé de la commune de Corrèze. 

Ce sont, en effet, toujours plusieurs centaines de milliers d'euros qui alimentent des recettes fiscales pour la commune concernée, sans compter les retombées économiques sur le commerce local et le maintien d'une activité touristique pendant l'été, loin du littoral privilégié pendant cette période.

De quoi aussi relancer le financement de la filière équestre, en grandes difficultés financières.

L'actualité "Nature" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Nouvelle-Aquitaine
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité