Les terrasses de Voutezac : patrimoine en danger, un loto à la rescousse

Des vignes ont été plantées sur ces terrasses dès le VIIème siècle. / © FR3 Nouvelle-Aquitaine
Des vignes ont été plantées sur ces terrasses dès le VIIème siècle. / © FR3 Nouvelle-Aquitaine

Un loto pour financer la sauvegarde du patrimoine : c’est l’idée qu’a eue l’animateur Stéphane Bern, missionné par Emmanuel Macron pour sauver le patrimoine culturel français en péril. En Corrèze, les terrasses de la Bontat-Saillant, à Voutezac, ont été présélectionnées pour bénéficier d'une aide.

Par Richard Duclos

A Voutezac en Corrèze, on n’a pas attendu Stéphane Bern ni le Loto, prévu en septembre prochain, pour agir pour le patrimoine. En l’occurrence, c’est ici les terrasses en schiste de la Bontat qu’il faut préserver.

Dès le VIIème siècle, le vin produit sur ces terrasses est devenu une vraie richesse économique. Et pour cause : le terrain s’y prête parfaitement. Car le schiste, une roche fracturée et feuilletée, permet aux racines de la vigne de s’infiltrer dans ses fissures, jusqu’à atteindre les profondeurs où circule l’eau de pluie.

Vers 1875 cependant, les cultures ont été décimées par le phyloxera. Aujourd’hui, c’est la renaissance, en bonne partie grâce à l’association des amis du Saillant, qui s’attelle à rénover le site et replanter des vignes.


250 sites présélectionnés


Un coup de pouce financier ne serait toutefois pas de trop : l’association attend une enveloppe de près de 50 000 euros de la part de la Fondation du patrimoine, pour pouvoir continuer tout ce qui a déjà été entrepris.

Les terrasses de la Bontat-Le Saillant font en effet partie des 250 sites présélectionnés pour bénéficier peut-être d’une aide, après la tenue d’un loto le 14 septembre, journée du patrimoine, dont les recettes seront reversées à un fonds spécifique, géré par la Fondation du patrimoine.

Dès le 3 septembre, des tickets à gratter, à l’effigie des monuments à sauvegarder, seront également mis en vente au prix de 15 euros. Entre ça et le loto, le gain espéré est de 15 à 20 millions d'euros. La Fondation du patrimoine se chargera de répartir l’enveloppe entre les différents sites retenus, à savoir 120 sur les 250 présélectionnés.

9 sites dans le Limousin figurent sur cette première liste.

Le reportage de Thierry Girault et Caroline Huet :

Les terrasses de Voutezac : patrimoine en danger, un loto à la rescousse
Avec : Michel Breuil, président de l'association des Amis du Saillant ; Fabienne Douet, directrice de l'association des Amis du Saillant. Reportage de Thierry Girault et Caroline Huet. - France 3 Nouvelle-Aquitaine


Ce mercredi 2 mai après le Soir 3, l'émission Enquête de région s'intéressera justement à la question du patrimoine. Avec entre autres cette interrogation : Le nouveau loto "patrimoine" va-t-il réellement apporter des solutions ?

Comment sauver et financer notre "cher" patrimoine ? - France 3 Nouvelle-Aquitaine

L'émission tente de porter un regard sur l'ensemble des patrimoines de notre grande région. Châteaux, maisons, bateaux, autant de pièces remarquables ou jugées comme telles, qu'il faut souvent rénover à grands frais : la tâche n'est-elle pas trop vaste ?





Les neufs sites limousins présélectionnés :

  • le théâtre à l’italienne à Guéret (Creuse)
  • l'église Saint-Sulpice à Banize (Creuse)
  • la chapelle Notre-Dame-du-Puy à Bourganeuf (Creuse)
  • les vestiges du prieuré et fresques à Soudaines-Lavinadière (Corrèze)
  • les terrasses de la Bontat-Le Saillant à Voutezac (Corrèze)
  • le manoir de Vassinhac à Collonges-la-Rouge (Corrèze)
  • le pont de pierre de la Veyssade à Merlines (Corrèze)
  • l'orangerie du domaine du Vignau à La Jonchère Saint-Maurice (Haute-Vienne)
  • le château de Lavauguyon à Maisonnais-sur-Tardoire (Haute-Vienne)

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus