VIDEO. "On est mordu, alors on continue" : le premier salon du tatouage à Brive-la-Gaillarde fait le plein

durée de la vidéo : 00h00mn20s
En Corrèze, se tenait, du 7 au 9 avril 2024, la première édition du salon international "Tattoo expo" de Brive-la-Gaillarde. Pendant 3 jours, près de 150 exposants ont animé la plus grande salle du département et le public était au rendez-vous. ©France Télévisions

En Corrèze, se tenait, du 7 au 9 avril 2024, la première édition du salon international "Tattoo expo" de Brive-la-Gaillarde. Pendant 3 jours, près de 150 exposants ont animé la plus grande salle du département et le public était au rendez-vous.

Dès le matin, ça tatoue dans tous les sens, certains artistes n'ont plus de créneaux libres depuis le début de weekend, bien occupés par des clients qui ont plus ou moins réfléchi leur tatouage : "J'ai trouvé sur les réseaux sociaux en fait, j'ai choisi par rapport au thème réalisme qui me parle, et du coup, j'ai trouvé son Insta et on a communiqué pendant 15 jours, on a élaboré le tatouage à distance, et puis voilà", confie ce visiteur à notre journaliste sur place. 

Selon un sondage IFOP (1),18 % des Français majeurs étaient ou avaient déjà été tatoués en 2018. Fin 2016, ils n’étaient que 14 %, et 10 % en 2010. 

"C'est vrai que quand on voit tout ce monde avec les tatouages puisque maintenant, c'est un presque un univers et ça donne vraiment envie. Quand on en a fait un après, on est mordu et... voilà, on continue ! ", explique cet autre visiteur. 

L'important, c'est d'avoir confiance en l'artiste, et c'est parfois plus facile avec les tatoueurs locaux venus nombreux, et fiers de cette première édition : "Ça manquait un petit peu dans le milieu, donc c'est une bonne dynamique et ça a l'air d'avoir pris avec les départements voisins aussi donc on est ravis", analyse Ludo le Gauche, tatoueur à Brive. 

Réaliste, graphique, polynésien ou manga, tous les styles sont représentés, il y a même des artistes étrangers. Mais avec 12 000 km au compteur, ceux qui viennent de plus loin sont bien des Français : "Nous c'est notre 1ʳᵉ convention en métropole, on en avait déjà fait une à l'île de la Réunion et là c'est vraiment un autre univers, il y a beaucoup plus de monde", s'enthousiasme Romain Adrien, cogérant 

Côté passionnés, pas de profil type. L'univers parle à un public de plus en plus large, ce qui explique en partie l'affluence. Pour Alyson Romano, coorganisatrice du salon Tattoo Expo, c'est une vraie satisfaction : "On ne s'attendait pas à avoir autant de monde. On a comptabilisé en une journée et demie quasiment 6 000 entrées, donc c'est pas mal. On voit que le public est au rendez-vous et c'est plaisant. Il y avait vraiment une demande sur Brive et c'était important de le faire, on voit que les gens sont contents". 

 

(1) L’enquête a été menée auprès d’échantillons représentatifs de la population des pays suivants âgée de 18 ans et plus :
- France : 1 013 personnes
- Royaume-Uni : 1 003 personnes
- États-Unis : 1 007 personnes

La représentativité de l’échantillon a été assurée par la méthode des quotas (sexe, âge, profession de la personne interrogée) après stratification par région et catégorie d'agglomération. Les interviews ont été réalisées par questionnaire auto-administré en ligne du 9 au 20 août 2018. 

Article édité avec Tristant Vyncke

L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité