Carburant : la pénurie pourrait-elle atteindre le Limousin ?

Publié le
Écrit par Colyne Rongere .

Les professionnels du secteur l'assurent, les approvisionnements sont de plus en plus difficiles, les stocks de sans-plomb sont au plus bas. Du côté des stations commissionnées par le groupe Total, la situation est critique.

La pénurie de carburant pourrait-elle bientôt atteindre le Limousin ? Pour Stéphane Rousseau, propriétaire de trois stations-services en Corrèze, le constat est amer.

Si le terrain et les infrastructures lui appartiennent, le carburant sur lequel il touche une commission, sa seule source de revenus, est fourni par la société Total.

Pas de vente, pas de commission.

Stéphane Rousseau, propriétaire indépendant d'une station Total

Depuis le 30 septembre, la station-service de Stéphane Rousseau n'a été ravitaillée qu'une fois. Hors période de crise, trois ou quatre camions de ravitaillement passent chaque semaine. "La situation est assez grave car je n'ai plus de revenus. Nous avons signé un contrat d'approvisionnement avec Total, nous n'avons pas de salaire fixe, nous sommes payés uniquement à la commission. Pas de vente, pas de commission", confie-t-il.

Selon lui, pour faire face à la crise, le pétrolier, qui n'a toujours par répondu à nos sollicitations au moment où nous écrivons ces lignes, semble avoir fait son choix. "Total privilégie ces stations pour des raisons géographiques. Ils font le maximum pour ravitailler certaines d'entre elles, mais pas celles des commissionnaires".

Situation critique pour le sans-plomb

Jusqu'à présent, les stations en Limousin étaient plutôt bien réapprovisionnées par rapport au reste de la France. Mais depuis le 11 octobre 2022, la pénurie commence à se faire sentir, notamment sur les stocks de sans-plomb. "Depuis ce mardi, nous ne pouvons pas nous ravitailler en sans-plomb, nous n'avons pas de perspective d'ici la fin de semaine, ni sur la semaine prochaine", confie Jean-Pierre Roche, responsable de la Fédération française des combustibles, carburants et du chauffage (FF3C) en Corrèze.

C'est dans ce contexte critique que vient d'être annoncée la fermeture de la raffinerie de Donges, à quelques kilomètres de Nantes. "Cette fermeture, c'est la goutte d'eau qui fait déborder le vase. Tous les approvisionnements qui étaient fait dans cette raffinerie vont se reporter sur La Rochelle et Ambarès et rapidement, nous allons nous retrouver face à une situation tendue.", ajoute Jean-Pierre Roche.

Les professionnels du secteur estiment que, dès jeudi, il sera très difficile de se procurer du sans-plomb en Limousin. Les stocks de gasoil restent tendus, mais devraient tenir encore dans les prochains jours.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité