Corrèze : le mode de vie 100% écologique d'une famille à Saint-Martin-la-Méanne

Pour leur planète, Jean-Baptiste, Emmanuelle et leurs enfants font beaucoup. Une maison en paille et terre autoconstruite et une sensibilisation de leurs progénitures à l'environnement. Ajoutés à cela, des petits gestes simples au quotidien qui permettent une réelle communion avec la nature.

La famille Bousquet vit dans une maison en paille et terre entièrement construite de leurs mains et respectueuse de l'environnement.
La famille Bousquet vit dans une maison en paille et terre entièrement construite de leurs mains et respectueuse de l'environnement. © France Télévisions

Jean-Baptiste et Emmanuelle Bousquet sont deux anciens militaires. Sur la même longueur d'ondes, ils ont radicalement changé de mode de vie pour concrétiser un projet commun : vivre le plus écologiquement possible.

"La maison des trois petits cochons" : de la paille, du bois et du ciment

Première étape, construire une maison en paille et en terre, de leurs propres mains. D'abord expérimenté par une construction annexe, plus petite, leur logement a fini par prendre forme, "j'ai décidé d'autoconstruire notre maison avec des matériaux sains et naturels et une autonomie énergétique notamment en électricité et en eau." confie Jean-Baptiste Bousquet, gérant de sa propre entreprise d'informatique.

Cette maison est le point de départ d'un mode de vie écologique. "Quand on pense maison en paille, on pense forcément à la maison des trois petits cochons, mais on mélange les trois petits cochons, il y a à la fois de la paille, à la fois du bois et à la fois du béton. Nous avons tout choisi intelligemment, avec les connaissances techniques, en tirant profit de chaque matériau. Cela permet aussi de se réapproprier de l'environnement dans lequel on habite, tirer parti des énergies renouvelables comme le soleil pour l'électricité, récupérer l'eau de pluie qui tombe du ciel." explique le couple.

Saint-Martin-la-Méanne (19) : une maison, un quotidien, une vie respectueuse de l'environnement ©France Télévisions

Chaque jour, sa consommation en énergie est de 2 à 3 kilowatts, contre 8 pour une maison dite "normale". Deux à trois stères de bois sont nécessaires pour chauffer l'ensemble.

À l'année, cette famille de 7 personnes (les parents et leurs 5 enfants) consomme deux bouteilles de gaz et près de 13 kilos d'eau chaude, seulement 4 autres sont nécessaires pour la cuisson. Le reste est assuré uniquement grâce au poêle et au soleil.

Enfin, cette famille s'ancre définitivement dans une démarche écologique en réduisant au maximum sa consommation en eau. Chaque année, 80 m3 d'eau sont utilisés par le foyer, s'agissant d'eaux de pluie et de source, réutilisées. En moyenne, une famille de sept personnes utilise 280 m3 d'eau par an.

Une prise de conscience environnementale dès le plus jeune âge

"J'ai proposé à nos enfants d'être instruits en famille. Tous ensemble nous avons creusé deux mares sur le terrain pour apporter de la biodiversité. Nous avons également planté à peu près 400 arbres et arbustes. Nous sommes en train de mettre en place un gros potager."

Autant d'activités proposées aux cinq enfants de Jean-Baptiste et Emmanuelle Bousquet qui visent à développer chez eux, une conscience écologique, "s'ils grandissent en devenant des adultes responsables et conscients, pour notre société, ça sera mieux", confie la mère de famille.

via GIPHY

Pas de télé, mais des livres pour s'instruire, un extérieur et des moments passés en famille pour se divertir. Bien loin des codes de l'éducation actuelle, le couple a décidé de choisir l'enseignement de ses enfants, "nous avons choisi l'instruction en famille pour tout personnaliser, s'adapter aux besoins de chacun et à la façon dont ils fonctionnent, dont ils apprennent. Cela nous permet de dégager beaucoup de temps. Ainsi, ils se confrontent à différentes façons de voir la vie", confie Emmanuelle Bousquet entre deux exercices de mathématiques et de français.

L'éducation de ces jeunes passe aussi par leur quotidien, par le monde qui les entoure : un extérieur verdoyant, un potager en construction, une sensibilisation au compost, par exemple. Au détour du jardin, dans le verger de la famille, près de 400 arbres et arbustes ont été plantés en deux ans.

Des petits gestes du quotidien

"L'idée, c'est de chercher des petites choses dans notre quotidien qui peuvent avoir un effet papillon, qui vont avoir un impact environnemental." Alors, Emmanuelle et Jean-Baptiste Bousquet réduisent l'achat et la consommation de viande, ils privilégient une alimentation locale et de saison et achètent en vrac pour limiter les emballages".

Un tel résultat s'est finalement tissé au fil des années. Un mode de vie écologique à adopter d'abord dans les petites actions du quotidien selon Jean-Baptiste Bousquet, qui reconnaît : "on ne devient pas écolo du jour au lendemain, c'est progressif".

 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
environnement écologie famille société