Corrèze : à Égletons, Radio Chardon fête ses quarante ans

Publié le
Le 29 mai 1982, depuis un jardin, une bande de copain lançait Radio Chardon, à Égletons, en Corrèze. Aujourd’hui, elle n’émet que le samedi matin, mais reste vive et libre, quarante ans après. Intervenants : 1/ Guy Boissac, animateur bénévole de Radio Chardon 2/ Jean-Claude Canis, animateur de l'émission Rock à gogo de 1988 à 1997 3/ Eric Ceaux, co-fondateur de Radio Chardon 4/ Denis Rivière, président de Radio Chardon ©France Télévisions

Le 29 mai 1982, depuis un jardin, une bande de copains lançait Radio Chardon, à Égletons. Aujourd’hui, elle n’émet que le samedi matin, mais reste vive et libre, quarante ans après.

C’est un temps que les moins de vingt ans…

Jusqu’au 9 novembre 1981, la radio était (officiellement) monopole d’État. Mais dès lors, fini le brouillage systématique des émetteurs pirates par TDF, les radios dites libres, dont la toute première, Radio Campus Lille, fondée en 1969,  peuvent enfin squatter la bande FM ! 

Et quelques mois plus tard, le 29 mai 1982, une bande de potes fondait celle d’Égletons en Corrèze, Radio Chardon

Une première dans un abri de jardin, avec une minuscule régie et un tout petit studio, à peine séparés par un pare brise de voiture ! 

Depuis, la radio a déménagé dans un garage, avant d’intégrer ses studios actuels en 1984. 

Lors des grandes heures de Radio Chardon, près d’une trentaine de bénévoles faisaient vivre les ondes, avec des rendez-vous éclectiques, autour des passions de ces animateurs-amateurs, comme le jardinage, l’accordéon ou encore le Rock, promu durant dix ans au pays Ventadour par Jean-Claude, ancien postier local, et son émission Rock à gogo ! 

Aujourd’hui, ils ne sont plus que cinq bénévoles à faire vivre la radio, qui n’émet plus que les samedis matins, de 8h à 12h, sur la fréquence de Radio Vassivière, le 103.1 FM.

Mais avec toujours la même passion, et la même envie. Radio Chardon n’a pas fini de piquer !

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité