Anniversaire. À Limoges, la radio Flash FM fête ses 20 ans d'existence

Publié le
Écrit par Alexandra Filliot .

Les radios locales se portent bien en Limousin ! Après les 40 ans de France Bleu Creuse en juin dernier, et ceux de France Bleu Limousin en 2020, c'est la radio Flash FM qui célèbre deux décennies d'existence. Retour sur l'histoire de cette radio haut-viennoise avec l'un des fondateurs, Pascal Thomas.

Flash FM, c'est 30 800 auditeurs par jour*, une petite radio qui a tout d'une grande et qui se développe depuis déjà 20 ans...

Au commencement, Zéro moyen mais beaucoup d'envie !

C'était le 27 septembre 2002 : Flash FM résonne pour la première fois sur les ondes. 

C'était un soir dans une petite pièce vide à Feytiat sur un ordinateur, sur une petite chaise ! Ca se résumait à ça avec zéro moyen et un local fourni par la mairie de la commune. On a démarré comme ça il y a 20 ans... À l’époque, on était 5 ou 6 à faire partie de l’ancienne radio qui  s’appelait campus FM et qui avait disparu en 1996 et j’avais lancé l’idée de recréer une nouvelle radio.

Pascal Thomas, directeur de FLASH FM

"On savait faire de la radio, mais je me suis renseigné sur la partie administrative. On a déposé des candidatures auprès du CSA... On a essuyé quelques échecs entre 1996 et 2002. Et finalement on a réussi en 2002…

Pour Pascal Thomas, l'aventure ne fait que commencer : "quand on a démarré, on était à peu près une quinzaine de bénévoles à prendre part à l’association". Et d'ajouter en riant : 

En fait, le format qu’on a présenté aux éditeurs a bien fonctionné tout de suite : un format musical à tendance dance et électro que je jugerai aujourd’hui.... un peu agressif ! Car on était jeunes ! Mais ça a plutôt bien pris auprès des éditeurs.  

Pascal Thomas, directeur de FLASH FM

"On a toujours été et on reste une radio musicale de proximité avec beaucoup d’informations de proximité : des flashs d'information locale quasiment toutes les heures, des rubriques locales …" Ce qui a aussi fait le succès de la radio selon lui, c’est l'annonce des contrôles de vitesse, en accord avec les autorités au début de l'opération, dans la mesure où seuls les contrôles liés à la vitesse étaient donnés.

Un développement progressif 

"On a très vite eu de bons retours de Médiamétrie : ça a attiré le regard du GIE Les Indés Radios (groupement d'intérêt économique). Ils nous ont sollicités pour savoir si on acceptait de rentrer dans le groupement…. Du coup, c'était un changement de monde, il fallait passer d’une radio associative à une radio commerciale, gérée par une société (SARL)."

"En tant que président de l’association et directeur des programmes, je passais une deuxième journée à gérer la radio en plus de mon travail : j’ai finalement quitté mon travail et j’ai créé cette société avec mes collègues le 1er janvier 2006, soit 4 ans après la création. C'est là qu'on a vraiment basculé dans le monde de la radio professionnelle."

"Initialement, on avait un seul émetteur à Limoges. On a démarré notre développement en avril 2018, au moment du déménagement de Feytiat à Limoges." La radio dispose désormais de plusieurs émetteurs à Limoges, Saint-Junien et Guéret (depuis deux ans), et aussi, depuis l'été 2022 Montmorillon et à Poitiers. Dans chaque département, des programmes locaux adaptés sont proposés. 

En plus de ces trois zones (Haute-Vienne, Creuse et Vienne), la radio espère s'implanter un jour à Brive. "Se développer sur l'ex-Limousin, en ajoutant la Corrèze en FM, c'est un objectif pour nous !" Et pourquoi pas aussi un développement du côté de la Charente (sur le moyen terme) : "On dépend des appels à candidatures et du choix de l’Arcom sur les nombreux candidats qui souhaitent récupérer des fréquences." (L'Arcom est l'Autorité publique française de régulation de la communication audiovisuelle et numérique)

À une époque où la radio est de moins en moins écoutée par les jeunes, la radio limougeaude tente de se développer sur le numérique. "le DAB+, nouvelle norme radio, va se développer l’année prochaine à Limoges, on est en train de faire cette bascule…Même si la FM va persister...On a été autorisé dernièrement à émettre en Corrèze en DAB+"(Littéralement, D.A.B. signifie digital audio broadcasting, soit radiodiffusion sonore numérique en français. Ces récepteurs vous permettent d'avoir accès à la radio numérique terrestre (R.N.T.)).

En 2002, une 10aine de personnes travaillent pour la radio (animateur et journalistes principalement).  

Ces deux décennies d'existence sur la bande FM seront célébrées dignement le 23 novembre 2022 lors d'un concert qui mettra également à l'honneur les 15 ans du Zénith de Limoges

* : source Médiamétrie Vague EAR > Local 2020-2022.HAUTE-VIENNE.05H00-24H00 Audience cumulée et habitudes d’écoute.

 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité