Ils ont passé le permis tronçonneuse...

Chaque année, en France, 300 accidents graves sont liés à l’utilisation d'une tronçonneuse. / © F3 Limousin
Chaque année, en France, 300 accidents graves sont liés à l’utilisation d'une tronçonneuse. / © F3 Limousin

Il existe le permis voiture, le permis bateau, le permis moto, et depuis aujourd'hui le permis de tronçonner ! Dans un décret à paraître ce mardi 5 décembre 2017, les particuliers et les professionnels sont invités à se former dans un centre agréé aux règles d'utilisation des tronçonneuses. 

Par Mary Sohier

Dans un décret qui entre en vigueur ce mardi 5 décembre 2017, il est fortement recommandé de passer une formation pour apprendre à se servir correctement d'une tronçonneuse. Seuls 11 centres sont agréés en France pour dispenser cette formation dont un à Meymac, en Corrèze. Il s'agit d'une formation d'une journée pour apprendre les règles d'utilisation et de mise en sécurité d'une tronçonneuse comme l'explique Francis Rotureau, formateur au CFPPA Meymac :

 

C'est plus une manière de valider leur capacité à pouvoir tronçonner.


Sont concernés par cette formation les professionnels comme les élagueurs, les ouvriers des espaces verts ou les sapeurs-pompiers. Parmi eux, Lionel, conducteur de machine : "Les fondamentaux ont les a mais globalement les petites astuces pour travailler en sécurité... Là, j'ai appris quelques petites bricoles."

Coût du permis : environ 250 euros pour le premier niveau (ECC1). L'employeur de Lionel a souhaité généraliser à tous ses employés. Au total, il a financé la formation à plus de 200 d'entre eux. Un investissement que Philippe Fouquet, responsable santé-sécurité Comptoir des bois de Brive, juge indispensable :

Avec cette formation, nous avons vu certains comportements qui ont changé. Certains ont retrouvé des réflexes sécurité qu'ils avaient acquis il y a très longtemps et d'autres les ont découverts.

 

Chaque année en France, il y a plus de 300 accidents graves liés à la tronçonneuse dont près d'un tiers sur les membres inférieurs. Alors outre les travaux pratiques sur le terrain, les stagiaires sont aussi sensibilisés sur les bons équipements à adopter : chaussures de sécurité, casque, protection pour les yeux et les oreilles, et surtout le pantalon de sécurité : "L'essentiel, c'est le pantalon de sécurité. Les fibres à l'intérieur du pantalon bloquent la machine, ce qui permet de sauver la jambe."


 


Sur le même sujet

Formation de soudeur

Près de chez vous

Les + Lus