La présence d’un loup non écartée à Chavanac (19)

Mercredi 15 décembre 2021, 3 brebis ont été retrouvées tuées à Chavanac (19). La présence d’un loup serait attestée dans le nord de la Corrèze.

Mercredi 15 décembre, un éleveur de Chavanac (19) a retrouvé trois de ses brebis mortes. 6 autres ont été blessées par ce qui ressemble à un grand prédateur. 

S’agissait-il d’un loup ou d’un chien errant ? Pour en avoir le cœur net, l’office français de la biodiversité (OFB) s’est rendue sur le terrain pour effectuer des prélèvements et analyses. 

Les experts de l'OFB ont conclu que la responsabilité du loup n'était pas écartée. L’éleveur ayant subi la prédation a été contacté et que les dispositifs permettant une indemnisation vont être mis en oeuvre dans les meilleurs délais.

Ce vendredi 17 décembre, la préfecture de la Creuse a par ailleurs confirmé la présence d'un loup sur la commune du Mas-d'Artige (23). Ce village se situe à une dizaine de kilomètres de Chavanac. L'observation a été effectuée le vendredi 10 décembre vers 8h00. 

Des précédents 

Très récemment, l’OFB aurait prélevé des poils sur la commune de Saint Setiers toute proche. Ils sont en cours d’analyse. 

Par ailleurs, Vincent Jacquinet, éleveur sur la commune de Saint-Yrieix-Le-Déjalat, a retrouvé 7 de ses brebis tuées d’une manière caractéristique selon lui depuis 2019 : “Le loup attrape le cou et broie la trachée. Les chiens errants ont de leur côté tendance à s'exciter et à mordre partout”.  Vincent Jacquinet a adopté des chiens du type “Patous” pour surveiller son troupeau.  

“Zone difficilement protégeable” 

Puisque la présence du loup semble désormais attestée en Corrèze, la chambre d’agriculture souhaite que le département soit classé en “zone difficilement protégeable”. Selon Tony Cornelissen, le président, “Si demain on laisse proliférer le loup, il n’y aura plus de pâturages chez nous”.