VIDÉO. En avant-première, les chars du carnaval de Malemort en Corrèze

durée de la vidéo : 00h01mn35s
Chaque nouvelle édition du carnaval de Malemort est un événement. Les chars s'élanceront de Brive mercredi 22 février et dimanche de Malemort. Les curieux ont pu les découvrir dans les ateliers municipaux de la commune ce samedi. Intervenants : Bernard Sage, bénévole, vice-président du comité des fêtes - Olivia, reine du carnaval - Guilliane, première dauphine. Équipe : France Lemaire, Nicolas Chigot, Marion Reiler. ©FTV

Le carnaval de Malemort en Corrèze existerait depuis près de 90 ans ! Chaque nouvelle édition est un événement. Les chars s'élanceront de Brive mercredi 22 février et de Malemort dimanche. Les curieux ont pu les découvrir dans les ateliers municipaux de la commune ce samedi.

En exclusivité corrézienne, Sonic, Gabychat, Babar se présentent devant leur public, et comme des stars, ils font crépiter les appareils photos, leurs couleurs, les détails des chars fascinent.

Les fleurs... tout est fait à la main. Nous sommes agréablement surpris, c'est formidable !

Une visiteuse

Le travail des bénévoles me touche. Il y a une chaîne humaine. C'est magnifique et c'est gratuit tout ça !

Un visiteur

Quatre mois de préparation 

Pendant 4 mois, 130 bénévoles se sont attelés à confectionner les huit chars, et leurs 130 000 fleurs.

Les stars du carnaval, ce sont aussi la reine et ses dauphines. Elles enchantent les petites filles, comme elles l'ont été il y a quelques années.

"C'est mon rêve depuis petite, s'enthousiasme Olivia, la reine du carnaval. Chaque année, je voyais les reines défiler sur le char. Cette année, c'est moi. C'est vraiment génial, je suis trop contente !"

" J'ai ma cousine qui participait, qui était reine. En fait, elle m'a donné du rêve quand je l'ai vue dans sa robe. Depuis, je n'attendais que ça !", se réjouit Guilliane, la première dauphine.

À Brive mercredi et à Malemort dimanche 26 février, Monsieur Carnaval et tous ses chars empliront les rues, devant près de 10 000 spectateurs.