Corrèze : Meymac accueille le tournage de Pour l'honneur, un film de Philippe Guillard

Publié le
Écrit par Nassuf Djailani avec Jules Boudier

Meymac, 2455 habitants, avec son clocher, ses rues montantes, sa halle a tapé dans l’œil du réalisateur Philippe Guillard. Il y a posé sa caméra pour raconter une histoire d’intégration sur fond de guerre de clochers.

Vivez le Festival Interceltique : Le Festival Interceltique de Lorient 2022

« Cadrez ! Action ! » La voix du réalisateur en impose. Du silence, d’abord, appelant l’attention des acteurs, du cadreur, de toute l’équipe du tournage. Quand on prend un peu de champ sur les hauteurs, on s’aperçoit que sur la place de Meymac règne une agitation inhabituelle. Et pour cause, la petite ville corrézienne s'est transformée en décor de cinéma.

Le film qui se tourne s’appelle "Pour l'honneur"  avec Olivier Marchal et Olivia Bonamy pour les acteurs principaux.  C’est l'histoire d'un petit village limousin qui accueille des demandeurs d’asile. Et pour les intégrer, rien de mieux que le sport, le rugby précisément pour créer du lien. Un tournage qui attise la curiosité des habitants.

« Je trouve que c’est bien, se satisfait Sandrine Tavire, une figurante et habitante de la ville de Meymac. Ça met un peu de vie et puis ça change un peu. Par contre, je me demande pourquoi ils ont choisi Meymac. C’est quand même une petite ville », confie-t-elle songeuse.

La réponse du principal intéressé ne s’est pas fait attendre. Le réalisateur Philippe Guillard, lunettes noires, avec une chemise en jean bleu, est un ancien rugbyman et ça se voit.

« Tous les décors me plaisaient pour raconter l’histoire de ce village qui voit arriver des migrants, résume-t-il sans trop en dire. Ici tous les axes artistiques sont beaux quoi. Que ce soit la halle, l’église, la rue qui monte, les clochers. Tout cela raconte vraiment ce que je veux montrer. On est vraiment dans un village typique. Ça montre qu’on est vraiment au milieu de la France ».

Le film a mobilisé tout Meymac. La production y a recruté une dizaine de figurants. Pour tous, c'est une première sur un plateau de cinéma.

« On n’a pas des films qui se tournent tous les jours à Meymac. Du coup on s’est dit, bah c’est l’occasion », sourit une des figurantes vêtue d’un pull or pour l’occasion. « J’ai postulée, et j’ai été engagée sur deux journées. » A côté d’elle, tee-shirt rouge, Sylvain Vimont a toutes les dents dehors, masquant mal sa chance d’être là.

« C’est quand même une opportunité, assez sympathique, de se retrouver pendant les vacances à faire partie d’un film ».

L'équipe du réalisateur Philippe Guillard restera cinq semaines à Meymac, avant trois semaines de tournage à Brive.

Le film "Pour l'honneur" devrait sortir en salle aux alentours de mars 2023.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité