Meymac en Corrèze perd son point relais colis

À l'heure où les achats se multiplient sur internet, quatre communes corréziennes vont perdre leurs points relais colis. C'est le cas de Meymac, en Haute-Corrèze. Où l'épicerie ne pourra plus réceptionner ou envoyer les paquets de ses clients.

L'épicerie de Meymac ne sera plus point relais colis à compter du 31 décembre.
L'épicerie de Meymac ne sera plus point relais colis à compter du 31 décembre. © France Télévisions

Un courrier des plus abruptes est venu annoncer la mauvaise nouvelle à Mélanie Flament, gérante de l'épicerie PêlMêl de Meymac : à compter du 31 décembre prochain, elle ne sera plus point relais colis.

Pourtant ce sont près d’une trentaine de paquets qui transitent chaque jour par sa boutique, un gain mensuel de 60 à 100 euros. Mais au-delà de cette perte, ce sont les petits achats que faisaient les gens venus déposer ou retirer leur colis que Mélanie Flament s’attend à voir disparaitre.

Alors elle a lancé une pétition, déjà signée par plus d’une centaine d’usagers mécontents. Le maire de la commune, impuissant, dénonce lui le coup porté au petit commerce.

La société relais colis justifie sa décision par une réorganisation de son service de livraison, et assure travailler à une possible réouverture. Mais en attendant, il faudra se rendre à Ussel (distante de 18 km) ou à Égletons (20km) pour récupérer ses colis.

Et trois autres points relais s’apprêtent à fermer également dans le département : à Bugeat, Arnac-Pompadour et à Perpezac- le-Noir.

 

Meymac en Corrèze perd son point relais colis

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
société consommation économie