• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Mobilisation contre l’expulsion d’un pirate somalien menacé de mort dans son pays

Des associations se mobilisent pour éviter le départ de Mohammed Mousse Farah en Somalie. / © Marine Nadal
Des associations se mobilisent pour éviter le départ de Mohammed Mousse Farah en Somalie. / © Marine Nadal

L’homme de 31 ans a été condamné en France pour acte de piraterie. Libéré, il risque aujourd’hui d’être expulsé.
 

Par François Clapeau

Mohammed Mousse Farah, pirate somalien, était détenu à Uzerche après une condamnation dans l’affaire du Tribal Kat : l’attaque du bateau d’un couple de plaisanciers français qui avait coûté la vie au skipper.

L’homme de 31 ans va être libéré, mais selon la préfecture de Corrèze il doit maintenant être expulsé vers la Somalie.

Problème : Mohammed Mousse Farah a collaboré avec les autorités françaises. Selon la Cimade, une association qui le défend, il se trouve maintenant en grand danger s’il rentre chez lui.
Un autre somalien libéré dans les mêmes conditions en 2018 aurait été assassiné dès son retour au pays.

Une délégation associative a été reçue à la préfecture de Corrèze ce lundi 13 mai pour demander l’examen d’une demande d’asile.
Mobilisation contre l’expulsion d’un pirate somalien menacé de mort dans son pays

Sur le même sujet

Le jour du Seigneur, plus ancienne émission de télévision française, était à Agen

Les + Lus