Mort d'une mère de famille à Ussel (Corrèze) : le compagnon mis en examen

Vendredi 3 janvier 2020, une femme de 28 ans était retrouvée morte à son domicile d'Ussel en Corrèze. Placé en garde à vue, le compagnon a avoué avoir porté des coups mais nie avoir eu l'intention de la tuer. Un juge d'instruction a été saisi et le suspect mis en examen.
© André Abalo - France 3 Limousin
Le conjoint de la jeune femme, retrouvée morte à son domicile d'Ussel en Corrèze a été présenté mardi 7 janvier au Pôle criminel de Limoges (87). Un juge d'instruction a été saisi. Le suspect a été mis en examen pour violences volontaires ayant entrainé la mort sans intention de la donner, par conjoint ou concubin. Il a été écroué et placé en détention provisoire à la maison d'arrêt de Tulle. 

Lundi 6 janvier 2020, le parquet de Tulle (Corrèze) avait tenu un point presse lors duquel Agnès Auboin, procureur de la République, avait dévoilé les premiers éléments de l'enquête.

Des aveux

Le compagnon de la victime, âgé de 34 ans, reconnaît avoir porté des coups, mais nie l'intention d'homicide et évoque une dispute. À ce stade de l'enquête, le compagnon est toujours présumé innocent. Le suspect a des antécédents judiciaires mineurs, mais pas pour des faits de violence. 

 

Le déroulement des faits

Les faits se seraient déroulés juste avant la nouvelle année dans ce pavillon d'Ussel, loué depuis quelques mois. Le 30 décembre, le couple se serait disputé, en présence de leur enfant de 2 ans. Le conjoint aurait alors porté des coups à sa femme. Le lendemain matin, il aurait constaté la mort de sa compagne mais n'aurait pas donné l'alerte et confié l'enfant à ses beaux-parents avant de se faire héberger chez des amis. 

Des proches, s'inquiétant de ne pas avoir de nouvelles de la petite famille après la Saint-Sylvestre, préviennent la police le vendredi 3 janvier. C'est à ce moment-là quele corps de la victime est découvert.

Rapidement, le conjoint de la jeune femme devient le suspect numéro 1 dans ce drame. C'est son absence au domicile qui a mis la puce à l'oreille des enquêteurs. Il est interpellé dimanche 5 janvier et placé en garde à vue.
 

Les causes de la mort

Le corps de la jeune femme présentait des nombreux hématomes. Les causes de la mort ne sont pas précisément établies, mais on devrait en savoir plus après l'autopsie réalisée ce mardi à l'Institut médico-légal de Limoges.

Selon un collectif, 149 femmes ont été tuées par leur compagnon ou ex-compagnon en 2019. Toujours selon ce même collectif, 4 féminicides ont été commis depuis le début 2020 en France. Celui d'Ussel, s'il était confirmé, ne figure pas encore sur cette macabre liste.   

 

Garde à vue prolongée
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
féminicide société femmes faits divers