Pas de nouveaux déchets radioactifs sur le plateau de Millevaches

Publié le Mis à jour le
Écrit par Christophe Bodin
Après plusieurs années d'études, l'Etat a choisi de ne pas autorisé Areva à stocker de nouveaux stériles miniers sur le site du Longy (commune de Millevaches)
Après plusieurs années d'études, l'Etat a choisi de ne pas autorisé Areva à stocker de nouveaux stériles miniers sur le site du Longy (commune de Millevaches) © France 3

L'Etat a tranché, et il a dit non. Pas de nouveaux déchets radioactifs au coeur du plateau de Millevaches. La demande d'Areva, qui voulait stocker de nouveaux stériles miniers dans l'ancienne mine uranifère à ciel ouvert du Longy, a été rejetée.

durée de la vidéo: 01 min 40
Le site de l'ancienne mine du Longy, en Corrèze, n'accueillera pas de nouveaux déchets de mines d'uranium ©France 3


Il n'y aura pas de nouveaux résidus miniers qui viendront se rajouter sur le site du Longy, situé sur le plateau de Millevaches. L'ancienne mine d'uranium, fermée dans les années 80 restera en l'état. Le site contient déjà 340 000 tonnes de ces stériles miniers, ces déchets d'exploitation radioactifs.

En 2015, son propriétaire, Areva, avait manifesté l'intention d'y rapatrier des stériles d'un autre site, situé 30 kiomètres plus au sud, sur la commune de Darnets. Depuis, une commission a été mise en place pour examiner les risques de radioactivité

Finalement, hier, mercredi 20 décembre 2017, l'Etat a tranché et décidé que le site de Longy resterait tel qu'il est aujourd'hui. Par ailleurs, le site de la commune de Darnets, en réalité une ancienne mine, devra être définitivement et très officiellement fermé.


En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.