Pollution des eaux  : un nouveau jugement attend l'entreprise corrézienne Eyrein Industrie

Publié le Mis à jour le
Écrit par Camille Becchetti
Sur plusieurs kilomètres, la Montane a été touchée par une pollution d'origine chimique.
Sur plusieurs kilomètres, la Montane a été touchée par une pollution d'origine chimique. © FTV

La direction d’Eyrein Industrie a été entendue mardi 11 janvier au tribunal correctionnel de Tulle pour répondre de sa responsabilité face aux fuites de produits chimiques dans la rivière Montane en 2018. La décision concernant cette pollution sera rendue le 8 mars.

 « Aucun poisson n’a survécu sur 5km, ils flottaient à la surface, asphyxiés », assure l’association agréée de pêche et de protection des milieux aquatiques des truites des Monédières, partie civile dans ce procès pour pollution.

Un véritable carnage pour les truites. Il y a eu de la mousse aux cascades de Gimel pendant plusieurs jours

Marc Bouvard - Président APPMA des Monédières

 Pour son président Marc Bouvard, la présence de ces produits chimiques a clairement modifié la biodiversité de la Montane. Cette mousse dont l’épaisseur pouvait atteindre jusqu’à deux mètres a attiré l’attention des riverains et une enquête des gendarmes a été menée dans la foulée.  

Pendant trois jours, du dimanche 12 au mardi 14 août 2018, un liquide toxique a contaminé la partie Est du cours d’eau. La pollution, qualifiée d’accidentelle par l’enquête, est lié à une fuite de l’une des cuves de l’entreprise Eyrein Industrie.

Eric Magne, le directeur, a reconnu l’existence de cette fuite à la barre ainsi que le produit fabriqué par Eyrein Industrie comme substance source de la pollution. Il nie cependant sa responsabilité directe : « C’était dimanche, on ne travaille ni le samedi ni le dimanche » rapportent nos confrères de La Montagne. Plaidant la relaxe, il assure également ne pas avoir été tenu au courant de l’état des cuves rendant ainsi impossible une quelconque anticipation du problème. 

Cette défense est jugée inacceptable pour les parties civiles, puisqu’en 2012 un événement similaire avait déjà eu lieu : l’entreprise fabriquant des produits de nettoyage à destination des professionnels avait été reconnue coupable de rejets en eaux douces de substances nuisibles au milieu aquatique. Puis un autre en 2015 où Eyrein Industrie avait été condamnée à 50 000€ d’amende pour préjudice écologique.

La majorité de cette somme a été reversée à des associations(*) en charge du patrimoine vivant pour démarrer un chantier de renaturation et de recolonisation des espèces de la Montane. Un chantier reconduit à chaque nouvel évènement de pollution et dont le caractère répétitif est d’autant plus redouté qu’il épuise le lit de la rivière. Prenant en compte la multiple récidive, le Ministère public a requis une amende 20 000€ à l’encontre de l’entreprise. Le jugement sera rendu le 8 mars.  

Rappelons que cette PME, mise à contribution lors de la crise sanitaire en produisant plus de cent tonnes de gel hydroalcoolique par mois, a vu son chiffre d’affaires augmenter de 15% entre 2019 et 2020. La direction de l’entreprise a annoncé en 2021 un plan d’investissement de 3,2 millions d’euros, financé à hauteur de 500 000€ par France Relance, pour moderniser ses sites de production et notamment l’agrandissement de ses locaux corréziens afin d’améliorer les conditions de stockage de ses matières premières et répondre aux normes ICPE (installations classées pour la protection de l’environnement) exigées par l’Etat.

(*) AAPPMA de Tulle, AAPPMA de la truite des Monédières, Fédération de pêche de la Corrèze, l’ANPER et le club mouche saumon Allier   

La pollution détectée à Eyrein a atteint Gimel-les-Cascades

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.