Pompadour : le monde équestre se "déconfine" le temps du Master Pro de concours complet du 12 au 14 avril 2021

Du 12 au 14 avril 2021, le Haras national de Pompadour accueille le Master Pro de concours complet, à huis clos. En raison d'une double épidémie de Covid et de rhinopneumonie du cheval, cette compétition internationale est la première de la saison. Un protocole sanitaire strict est mis en place.

Du 12 au 14 avril 2021, 230 chevaux vont concourir à Pompadour pour le grand National FFE-AC Print et le Master Pro de concours complet.
Du 12 au 14 avril 2021, 230 chevaux vont concourir à Pompadour pour le grand National FFE-AC Print et le Master Pro de concours complet. © Camille Beccheti - France Télévisions

Après des mois d'incertitude, le Master Pro de Pompadour a finalement bien lieu du 12 au 14 avril 2021 au Haras national de Pompadour. Initialement prévu du 1e au 4 avril dernier, il s'agit de la première compétition de la saison. Touché par une double épidémie de Covid-19 et de rhinopneumonie du cheval depuis le mois dernier, le monde équestre a vu son calendrier bousculé depuis le début de l'année.

C'est un événement clé de la saison des compétitions équestres. Le Master Pro de Pompadour est une étape du circuit Grand National FFE - AC Print. Au programme, des épreuves Pro (2, 1 et Elite) et une épreuve internationale 4 étoiles -le 2e plus haut niveau international- que Pompadour organise pour la première fois, suite aux diverses annulations de compétitions équestres.

Pour l'édition 2021, près de 230 chevaux sont inscrits, soit environ 1/3 de moins que d'habitude, puisque seuls les cavaliers professionnels peuvent concourir. Cette année, huit cavaliers représentent des fédérations étrangères parmi lesquelles l'Équateur, le Japon, la Belgique et l'Italie.

Annulé l'an passé en raison de la crise sanitaire, le Master Pro de Pompadour se réinvite cette année sous un format inédit. À quelques mois des Jeux olympiques de Tokyo, les meilleurs cavaliers voient en cette compétition l'occasion de préparer ces échéances lors des épreuves de Pro 2 à Pro Elite à Puy Marmont et à l'hippodrome de Pompadour.
Enfin, à l'issue de chaque épreuve, un titre de champion de France sera décerné au vainqueur.

Ce lundi 12 avril, les festivités ont débuté avec le concours de dressage. Rendez-vous mardi 13 avril avec le cross, épreuve majeure du concours complet et le CSO (saut d'obstacles).

Des mesures sanitaires renforcées

Gel hydroalcoolique et masques sont de rigueur pour cette nouvelle édition du master Pro de Pompadour. Cette année, l'événement se tient à huis clos, comme la plupart des compétitions professionnelles. Aucun village exposant ne sera présent à l'hippodrome. Néanmoins, à l'issue de chaque journée, un live est prévu sur la page Facebook de la Société de Concours Hippiques de Pompadour (SCHP).

Pour limiter le nombre de personnes sur site, seuls les cavaliers ainsi qu'un seul accompagnateur sont autorisés à venir sur site. Enfin, la traditionnelle remise de trophées est annulée pour éviter les rassemblements.

Pour l'organisation du Master Pro, la société de concours hippiques de Pompadour a reçu le soutien financier du ministère de l'Agriculture (par le biais de la FFE, la Fédération Française d'Équitation) ainsi que de l'IFCE, l'Institut Français du Cheval et de l'Équitation.

Faire face à une double épidémie

Alors que le monde équestre subit aussi les conséquences de la crise de Covid-19, depuis près d'un mois, il doit aussi traiter avec la rhinopneumonie du cheval qui sévit en France.

Si au début du mois d'avril, la situation était sous contrôle, les propriétaires et cavaliers doivent redoubler de vigilance et fournir des certificats attestant de la bonne santé de leurs chevaux.

À Pompadour, la température des animaux est prise deux fois par jour et les vétérinaires visitent régulièrement le haras.

Un impact économique pour la cité corrézienne du cheval

Chaque année, les courses hippiques attirent jusqu'à 15 000 spectateurs à Pompadour. Si d'ordinaire, les associations participent à l'organisation de ces événements, pour cette première compétition, ils ne peuvent compter, ni sur la buvette, ni sur la restauration à emporter. Il en va de même pour les attractions aux alentours de Pompadour.

Les diverses restrictions sanitaires, le confinement et le huis clos impactent donc les retombées économiques pour la cité corrézienne du cheval, estimées à 17 millions d'euros, soit 170 jours de compétitions dans l'année. Au début du mois d'avril, Alain Tissueil, maire d'Arnac-Pompadour, confiait, "la crise du Covid et dans de moindres mesures, celle de rhinopneumonie du cheval entraînent une chute du chiffre d'affaires pour les professionnels du tourisme de Pompadour, et plus globalement de la Corrèze et du sud de la Haute-Vienne".

Le maire d'Arnac-Pompadour espère un retour à la normale dès la fin du mois de mai, avec le possible retour du public et des compétitions amateurs dans la cité corrézienne du cheval.

Le programme 2021 prévoit 11 courses du 30 mai au 5 septembre prochain comme le Grand Cross de Pompadour organisé le 15 août 2021 ou encore le Grand Prix de Pompadour, le 22 août prochain.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
spectacles et arts équestres culture cheval animaux