SILAB : une success story corrézienne

Jean Paufique dans un des laboratoires du siège de SILAB en Corrèze. / © France 3 Limousin
Jean Paufique dans un des laboratoires du siège de SILAB en Corrèze. / © France 3 Limousin

En 1984, Jean Paufique, un chercheur en biologie quinquagénaire, abandonnait un poste confortable de cadre chez Danone pour créer une petite entreprise dans un hangar à Brive.
30 ans plus tard, il dirige toujours SILAB qui est devenu l'un des leaders mondiaux des actifs pour l'industrie cosmétique.

Par Pascal Coussy

Il a 83 ans et la passion se lit toujours dans son regard.

L'enfant de Nedde dans la montagne limousine, devenu chercheur en biologie à l'université de Limoges puis créateur de start-up et enfin PDG d'un des plus beaux fleurons de l'économie régionale est un peu le Steve Jobs Limousin.

De la passion, de l'intuition, de la persévérance et un sens aigu des affaires lui permettent aujourd'hui de gérer une entreprise présente dans 22 pays mais qui emploie toujours 250 salariés à Saint-Viance, au coeur de la Corrèze.

Il y a un mois, SILAB était classé dans le trio de tête des 150 plus belles PME françaises par l'Express et Ernst&Young.

L'entreprise fabrique développe et fabrique des actifs naturels pour l'industrie cosmétique, autrement dit, les éléments qui entrent dans la composition de la plupart des produits de beauté, notamment ceux destinés à la peau.

Si son nom est peu connu du grand public, L'Oréal, Givenchy, Dior, Yves Rocher, Clarins et quelques autres grands noms de la cosmétique sont ses clients privilégiés.
Aujourd'hui, SILAB consacre 20% de son chiffre d'affaires et le tiers de ses effectifs à la recherche et au développement de nouveaux produits.
Contrairement à d'autres patrons, Jean Paufique clame haut et fort que le capital le plus précieux de son entreprise c'est le savoir faire et la compétence de ses salariés dont la moyenne d'âge est de 34 ans et le niveau de qualification largement au dessus de la moyenne.

Le secret de SILAB : étudier et comprendre la structure moléculaire des végétaux pour la copier et mettre au point des actifs cosmétiques compatibles avec tous les types de peau dans le monde.
Pour cela, en plus de ses propres recherches, l'entreprise participe à une vingtaine de programmes de recherche avec des équipes de scientifiques en France ou à l'étranger.

SILAB réalise 60% de son chiffre d'affaires à l'exportation, possède des filiales aux Etats-Unis, au Brésil, en Chine et à Singapour et es distribué dans 22 pays.

Son futur défi : après les produits cosmétique pour les peaux saines l'entreprise vise désormais le marché des produits pour certaines maladies de la peau

VIDEO : 
SILAB
Reportage : Pascal Coussy, Rodolphe Augier, Sophie Spielvogel. Intervenants : Brigitte Gonthier-Closs : directrice générale déléguée à la Recherche de SILAB, Jean Paufique : PDG-fondateur de SILAB

 

Sur le même sujet

Haute-Vienne : les arboriculteurs cherchent des saisonniers pour la récolte des pommes

Les + Lus