• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Tulle : une voiture embrase tout un immeuble

Un pompier et un habitant ont été légèrement blessés. / © Julie Radenac - France 3 Limousin
Un pompier et un habitant ont été légèrement blessés. / © Julie Radenac - France 3 Limousin

Un incendie s'est déclenché dans un bâtiment de la rue des Martyrs, à Tulle, dans la nuit du 30 au 31 mai 2019. Deux personnes ont été légèrement blessées.

Par Ariane Pollaert

L’incendie de la rue des Martyrs, à Tulle, a surtout occasionné d’importants dégâts matériels.

Un pompier et un riverain ont été légèrement blessés.

Le feu s’est déclenché peu après 3 heures du matin, dans la nuit du 30 au 31 mai. Il a touché l'ensemble d'un immeuble de deux étages, au 10 rue des Martyrs.

Selon les premières constatations, le feu serait parti d’une voiture stationnée dans le garage du rez-de-chaussée. Il se serait propagé aux autres voitures garées à proximité, avant d’embraser la cage d’escalier en bois. Une enquête est en cours pour tenter de déterminer les circonstances exactes de ce départ de feu.
 
Le feu serait parti d'une voiture, avant de se propager à d'autres véhicules, puis à l'immeuble. / © Julie Radenac - France 3 Limousin
Le feu serait parti d'une voiture, avant de se propager à d'autres véhicules, puis à l'immeuble. / © Julie Radenac - France 3 Limousin


Une famille de sept personnes, un couple, une grand-mère et quatre enfants ont été évacués sans dommage et relogés dans un hôtel du centre-ville de Tulle.

Incommodé par les fumées, un locataire qui vivait seul dans l’un des trois appartements de l’immeuble a été hospitalisé. Loué par un étudiant, le troisième logement était vide au moment des faits.

 
Interview de Martial Molinier, chef de colonne de permanence
Journalistes : Julie Radenac et Mathieu Baudouin.


Au cours des opérations d’évacuation, un pompier est passé à travers un plancher. Cette chute de trois mètres a occasionné une entorse à la cheville.

Le salon de toilettage canin au rez de chaussée a dû fermer ses portes. La propriétaire et ses deux employés sont actuellement au chômage technique.

L’électricité est coupée dans tout le quartier afin de sécuriser l’intervention des pompiers encore sur place à 10h30 ce matin 31 mai, pour surperviser le déblaiement des gravas et éteindre les dernières flammes.
 

Sur le même sujet

Dans les gorges de Kakuetta, n'oubliez pas d'écouter les petits oiseaux

Les + Lus