Un livre pour mettre de la couleur dans vos assiettes

Publié le
Écrit par Thomas Noa

Rose, rouge, vert, orange ou encore vert, des thèmes de rubriques qui peuvent surprendre les habitués des livres de cuisine. C’est pourtant l'idée de ce nouvel ouvrage consacré aux pigments naturels et leurs bienfaits, co-écrit par Sylvie Hampikian et Amandine Geers, deux autrices de Nouvelle-Aquitaine.

Vivez le Festival Interceltique : Le Festival Interceltique de Lorient 2022

Imaginez une soupe violette, un biscuit noir ou encore un œuf mimosa vert, tout cela uniquement avec des pigments naturels. Voilà le parti-pris de deux autrices Néo-Aquitaines pour leur nouvel ouvrage intitulé : Des couleurs dans notre assiette dédié aux colorants naturels et leurs vertus, encore largement méconnues du grand public. 

Après plusieurs collaborations fructueuses, Sylvie Hampikian et Amandine Geers, remettent le couvert ! En effet, l'une comme l'autre ne sont pas à leur coup d'essai.

Amandine Geers a déjà publié plus d'une quarantaine de livres de cuisines. Pour elle, plus qu'une passion cuisiner c'est " une façon de vivre depuis toute petite". Pas étonnant donc, que dès la sortie de son premier ouvrage en 2006, elle s'illustre à travers des recettes " liées à l'aspect gourmandise des produits frais, très encrées dans la nature, la cueillette sauvage et la nutrition". Alors, lorsque germe l'idée de faire un ouvrage consacré aux pigments naturels, ce n'est " pas juste parce que les couleurs sont jolies, mais, car je savais que les pigments étaient des antioxydants puissants". 

Impossible, au vu de la porté scientifique du livre, de ne pas penser à Sylvie Hampikian, une Corrézienne experte en pharmaco-toxicologue au parcours atypique : vétérinaire, chercheuse et consultante pour industrie pharmaceutique, elle se passionne pour les plantes médicinales. Depuis 2005, elle a écrit une cinquantaine de livres sur l'usage des plantes aussi bien en cosmétique, en bien-être et plus récemment en nutrition avec, toujours, un apport scientifique qui est sa marque de fabrique.

Des plats simples et originaux 

" Moi, je ne fais pas de la haute gastronomie mais j'aime faire découvrir des associations insolites ou de nouveaux ingrédients aux lecteurs.(...) Le but, c'est que tout le monde puisse réaliser ces recettes", explique Amandine Geers.

A titre d'exemple, en cette saison, elle recommande par exemple les mousses de légumes... En dessert ou encore la tarte de carottes panachées " un plat qui met tout le monde d'accord". En plus, toujours selon la cheffe, c'est le moment idéal pour consommer des carottes pour leurs bienfaits et pour préparer la peau au soleil.  

Allier le beau et le bon 

Ces recettes colorées sont donc croisées à de la prévention santé. Moins connus que les minéraux ou les vitamines, les pigments naturels semblent pourtant de véritables alliés santé.

Depuis une vingtaine d'années, beaucoup de publications scientifiques ont été publiées sur les bienfaits des pigments

Sylvie Hampikian

Certains aliments peuvent même être qualifiés de "supers aliments" pour leurs bienfaits (protection cardio-vasculaire, antioxydant, amélioration du microbiote, etc) : " Ce ne sont pas forcément des aliments rares, précise Sylvie Hampikian qui cite entre autres, les agrumes, la betterave rouge qu’on peut manger crues, les carottes, les oignons (rouge), tout ce qui est salade verte et cresson ou encore les épices."  

L'introduction du livre rentre d'ailleurs directement dans la vulgarisation scientifique avant même de parler cuisine. Une dimension pédagogique revendiquée par les autrices et de leur maison d'édition "Terre vivante". " Ce que je veux, c’est que les lecteurs soient autonomes, qu'ils puissent eux-même adapter les recettes selon ce qu’ils ont dans leur cuisine", précise Sylvie Hampikian.

Cependant, les colorants naturels sont souvent instables. Si l'on prendre la fleur de mauve par exemple, "dans le jardin elle est de couleur parme, quand elle est séchée elle devient violette foncée, quand met dans l’eau, elle devient turquoise, et quand on y ajoute quelque gouttes de jus de citron, l'eau devient ambrée", explique la  scientifique. Prudence donc aux apprentis chimistes qui prendraient trop de liberté avec la recette initiale au risque de voir les préparations changer de couleur.