Cet article date de plus de 3 ans

Patrimoine industriel : la papeterie d'Uzerche

L'histoire industrielle de la papeterie d'Uzerche a duré de la deuxième moitié du XIXème siècle jusqu'en 2006, mais l'aventure ne s'est pas arrêtée avec la fermeture de l'usine. Le site connaît une deuxième vie. 
Quelle famille d'Uzerche n'a pas eu au moins un de ses membres employé à la papeterie ? Peut-être aucune... il faut dire que l'usine, née d'un moulin pour les draps de chanvre, devenue ensuite la papeterie Sainte-Geneviève a connu son essor à partir de 1893.

A cette époque, le site se développe, et les établissements Royères sont le poumon industriel de la commune, le coeur économique. Dans les années 1930, Uzerche est la 4ème ville du Limousin pour sa production industrielle. .

La 2e vie de la papeterie


Et la papeterie ne cesse de grandir. En 1987, le nouveau propriétaire, Smurfit investit dans la papeterie, et triple la production, elle passe de 17 000 tonnes de papier à 46 000 tonnes en 2005. 

Tout semble aller pour le mieux, alors quand soudainement, en 2006 Smurfit ferme la papeterie, c'est l'incompréhension des salariés. Mais la politique prend le relai, et la maire de l'époque, Sophie Dessus, lance le projet d'un éco-quartier. Disparue en 2016, elle n'aura vu que le début de la réhabilitation du site.

Aujourd'hui, le quartier compte une poste, des commerces, un espace muséal, une salle polyvalente, des locaux associatifs, et d'autres réalisations sont en cours. La friche industrielle est redevenu un lieu de vie

L'histoire de la papeterie d'Uzerche

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
industrie patrimoine sorties et loisirs