VIDÉO. "Mort aux écolos", la banderole qui fait tache, lors d'une fête de village en Corrèze

durée de la vidéo : 00h01mn03s
Lors de la fête du village le maire de Pérols-sur-Vézère en Corrèze était au volant d'un char décoré d'une banderole ornée du slogan "mort aux écolos". Une plainte pourrait être déposée, pour appel au meurtre. ©Mathilde Rezki, Camille Beccheti, Marina Fillon

C'est un trait d'humour, selon l'édile, que ne goûtent pas vraiment les militants écologistes. Ce dimanche 20 août 2023, le village de Perols-sur-Vézère, en Corrèze, organisait sa traditionnelle fête de la Saint-Bernard. Au programme : défilé de chars. Sur celui conduit par le maire, une énorme banderole "Mort aux écolos" était déployée.

"Mort aux écolos". Un slogan déployé sur un char lors de la fête votive de la Saint-Bernard ce dimanche 20 août 2023 dans le petit village de Pérols-sur-Vézère en Corrèze qui a réuni environ 200 personnes.

"Il n’y avait pas de message, c’était juste pour s’amuser," explique Alain Fonfrede le maire du village.

Je regrette une fois de plus l’effet des réseaux sociaux, il faut relativiser. Il n’y a pas eu d’appel au meurtre. C’est des jeunes qui voulaient s’amuser, c’est tout.

Alain Fondrede, maire (SE) de Pérols-sur-Vézère (Corrèze)

à France 3 Limousin

Chaque année le village organise un défilé de chars décorés, celui-ci l'était sur le thème de la Corse, "avec des loups et des sangliers," explique le maire. 

"[Si je l’avais vue avant] j’aurais sûrement demandé aux gamins d’enlever cette phrase parce que je peux comprendre qu’elle puisse choquer, mais il faut remettre dans le contexte. Je n'ai pas de jeunes révolutionnaires à Pérols-sur-Vézère. C’est tous des fils d’agriculteurs, d’artisans ou de commerçants. Moi, je ne suis pas inquiet," poursuit l'élu.

Des jeunes armés de fusils

Le problème, c'est que c'est monsieur le maire lui-même qui conduisait ce char. Avec à son bord des jeunes du village armés de fusils.

Intolérable pour les militants écologistes, à l'image d'Amandine Dewaele, conseillère régionale écologiste : "Ce qui est choquant, c'est justement que ce soit au cœur d’une fête populaire. Ce ne sont pas des enfants, ce sont des jeunes de 20 ans, donc des majeurs, avec des fusils. Ensuite ce char, il est conduit par le maire du village, en tant qu’élu de la république, il a un devoir d’exemplarité."

Pensez aux enfants qui étaient là. À l’école on leur explique qu’il faut trier leurs déchets, qu’il y a des mers remplies de plastiques, qu’il faut faire des efforts, et là ce message, des jeunes avec des fusils et « mort aux écolos ». C’est extrêmement grave.

Amandine Dewaele Conseillère régionale écologiste de Nouvelle-Aquitaine

L'affaire est immédiatement remontée jusqu'aux oreilles de Marine Tondelier, la secrétaire générale d'Europe Écologie - les Verts, qui voit rouge : "Inciter à la violence envers les militants écologistes, c’est grave et c’est dangereux. Comme quand Darmanin nous qualifie de terroristes. Des suites y seront données" a-t-elle commenté sur Twitter.

Le groupe écologiste au conseil régional de Nouvelle-Aquitaine propose de rencontrer Alain Fondrede, pour discuter calmement, mais n'exclut pas de déposer plainte.

De son côté, le maire assure avoir reçu des messages encourageants, "J’ai même eu ce matin des messages d’écologistes de ma commune pour me soutenir, pour me dire qu’ils savaient très bien que ce n’était que de l’humour et qu’il n’y avait aucun danger."

L'actualité "Environnement" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Nouvelle-Aquitaine
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité