VIDÉO. Xavier Bertrand sur les traces de Jacques Chirac pour promouvoir son nouveau parti

durée de la vidéo : 00h01mn45s
Ce lundi 21 août 2023, Xavier Bertrand s'est lancé à la conquête des Corréziens. Sur les traces de Jacques Chirac, en présence de Claude Chirac, pour présenter son mouvement politique "Nous France", créé à l'automne dernier. ©Jean Perrier, Elodie Do Nacsimento Goncalves, Marina Fillon

Ce lundi 21 août 2023, Xavier Bertrand s'est lancé à la conquête des Corréziens, sur les traces de Jacques Chirac, en présence de Claude Chirac, pour présenter son mouvement politique "Nous France", créé à l'automne dernier.

Xavier Bertrand était ce lundi 21 août 2023 en Haute-Corrèze, une étape de sa tournée estivale pour promouvoir son nouveau mouvement politique. Créé à l'automne dernier, après son échec à la primaire de la droite pour la présidentielle, "Nous France" apparaît comme un satellite des LR ayant pour orbite l'ancien ministre de la Santé de Jacques Chirac.

La caution chiraquienne

Et c'est justement sur la corde sensible de la droite corrézienne qu'est venu jouer Xavier Bertrand, clamant haut et fort son admiration pour l'ancien président. Et elle a répondu présente cette droite. Ce lundi soir à Rosiers d'Egletons, entre 200 et 250 personnes étaient venues assister à cette réunion publique à 10 euros l'entrée. 

"On va l'écouter et s'il vient, c'est pour prendre des idées," assure ce militant. 

Tous les "chefs à plumes" de la droite corrézienne ont fait le déplacement même s'ils ne sont pas tous adhérents à "Nous France". Claude Chirac et son époux Frédéric Salat-Baroux, ancien secrétaire général de l'Élysée, faisant figure de caution bienveillante. 

Xavier Bertrand déroule son discours pendant plus d'une heure, ne manquant jamais une référence à Jacques Chirac, "le premier à m'avoir fait confiance". "Je suis un opposant," dit-il, la détermination est intacte malgré l'échec à la primaire. 

Pour maintenant, mais aussi pour demain

Xavier Bertrand, comme son mentor corrézien, mise sur le temps long pour son destin, mais sur l'urgence pour ses idées : "Il y a deux façons de faire, soit on se dit : je vais garder mes idées pour 2027 et on verra bien. Et puis il y a ceux qui se disent : si on peut être utile avant, avec des vraies propositions, eh bien, on ne va pas se gêner pour faire les propositions dès maintenant. C'est un projet, mais pour tout de suite." 

Colonne vertébrale des propositions, du discours et du mouvement : la restauration de l'autorité. Toujours séduisant à droite et cela reste un creuset pour parler d'aujourd'hui, tout en pensant à demain. 

"Si des majorités sont en capacité de reprendre ses propositions à l'assemblée, on est là pour travailler pour le pays avant de travailler pour l'intérêt de candidats à l'élection présidentielle," confirme Pascal Coste désormais délégué régional du parti.

On nous dit, on nous répète qu'on ne vise pas 2027, certes. Jacques Chirac en 1995 avait passé deux ans à labourer la France avant d'atteindre l'Élysée. Persister, cela peut inspirer...

Récit Cécile Gauthier et Jean Perrier

L'actualité "Politique" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Politique" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité