Covid-19 : comment s'organisent les EHPAD du Limousin

L'Agence Régionale de Santé de Nouvelle-Aquitaine collabore étroitement avec les EHPAD (établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes). Surveillance du nombre de cas déclarés et mise ne place de procédures de sécurité. On fait le point.
© pixabay
On compte 115 établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes en Limousin (42 EHPAD en Haute-Vienne, 42 également en Corrèze, 31 en Creuse).

Afin d'obtenir un point précis sur la situation les consignes de l'Agence Régionale de Santé de Nouvelle-Aquitaine sont simples, chaque établissement doit signaler expressment chaque cas de positivité au covid-19 au sein de sa structure.

Entre le 1er mars et le 12 avril : 
La responsable de la communication de l'agence régionale de santé précise que les données sont déclaratives et ne sont pas toujours faites au jour le jour :

Il peut y avoir un délais de mise en place pour la remontée des données, même si les établissements sont incités à le faire au plus vite.


L'Agence Régionale de Santé impose aux établissements des mesures de protection très strictes 

- Renforcer les mesures d’hygiène : aux entrées ou aux sorties de l’établissement, dans les espaces communs, avec des consignes de désinfections minutieuses (barres d’appui, poignées de porte …), pour l’accès aux chambres des résidents avec le port du masque (fournis par l’ARS).

- Sécuriser l’accès au bâtiment. Il s’agit de réduire au maximum les entrées et sorties de personnels :- Stopper la propagation du virus en dépistant plus largement les professionnels de ces structures et les résidents et en isolant les résidents symptomatiques dès l’apparition des premiers signes évocateurs.


Au sein des établissements comment cela se traduit-il ?

David Penneroux est directeur de deux établissements en Haute-Vienne, l'EHPAD de Châlus et celui de Nexon. Il veille sur 184 résidents et gère 140 salariés. Aucun cas de covid-19 dans ses établissements et des consignes suivies à la lettre : 

Il y a une procédure particulière dès l’embauche pour chaque salarié. Une marche en avant vers les vestiaires pour qu'il n'y au aucun contact entre les vêtements civils et les tenues professionnelles.
Prise de température à chaque entrée dans l'établissement.
Chaque salarié reçoit ensuite sa dotation en masque pour la journée, soit 2 à 3 masques par personne selon les postes…

Une partie du bâtiment a clairement été identifiée pour recevoir les cas positifs au covid-19 s'il y en avait. Elle serait immédiatement mise en service. Une équipe de salariés, qui serait spécialement dédiée, a également été déterminée. Le matériel de protection est à dispostion.


David Penneroux explique qu'au fil des jours, des semaines, ses résidents comprennent la réorganisation de leur quotidien.

Cela a débuté par des prises de repas en plusieurs services pour assurer les distances de sécurité entre chaque personne et depuis le début de semaine dernière, plus de repas en salle à manger, les résidents mangent désormais seuls dans leurs chambres.

Les deux établissements disposent de terrasses, de patios ombragés et de jardins thérapeutiques :

Les sorties y sont toujours possibles mais à tour de rôle, en maintenant les distances de sécurité. De même il est possible pour les résidents de marcher dans les couloirs mais individuellement.


Pour compenser ces obligations le chef d'établissement a quelque peu modifié le planning de ses salariés.

Afin d'éviter toute perte d'autonomie, nos professeurs d'activité physique adaptée font maintenant des séances individuelles et non plus collectives. Et le personnel passe désormais plus de temps en chambre avec chaque résident pour rompre la solitude.

Plusieurs séances de communication en visio avec les familles des résidents sont organisées chaque jour dans les EHPAD de Châlus et Nexon.
Plusieurs séances de communication en visio avec les familles des résidents sont organisées chaque jour dans les EHPAD de Châlus et Nexon. © David Penneroux


Et pour garder le lien avec les familles il s'appuie sur les nouvelles technologies et ça marche !

Nous avons une page facebook, pour maintenir un lien permanent avec les familles. Pour ceux qui n'utilisent pas les réseaux sociaux nous envoyons des photos par mail.

Nous faisons chaque jours plusieurs séances de communication par Skype et cela plait aux résidents.
Nous adressons une lettre par semaine aux familles et nous avons également notre journal mensuel.

Sur la page facebook des EHPAD de Châlus et Nexon les familles peuvent prendre des nouvelles de leurs proches et suivre la vie dans les établissements au jour le jour.
Sur la page facebook des EHPAD de Châlus et Nexon les familles peuvent prendre des nouvelles de leurs proches et suivre la vie dans les établissements au jour le jour. © facebook



Et à l'échelle de la grande région ?

Au 14 avril à 9h, 256 EHPAD (+ 5 établissements par rapport à la veille) sur les 898 de Nouvelle-Aquitaine (soit 27.4 %) ont déclaré un ou plusieurs cas possibles ou confirmés de COVID-19 parmi des résidents ou le personnel.
 

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société personnes âgées famille