Maison détruite par un incendie à Aubusson : toujours aucune trace du locataire

Après le violent incendie d’une maison en plein centre-ville d’Aubusson, les pompiers sont toujours sans nouvelle du locataire de la maison détruite par l'incendie. L'enquête est toujours en cours.

Toute la matinée de lundi 13 mai, les gendarmes ont tenté en vain de retrouver le locataire de la maison détruite par le feu. A l’issue de leur intervention, les pompiers n’ont trouvé aucune trace attestant la présence d’une victime dans les décombres.

Pourtant la voiture d’un homme de 40 ans a été localisée dans le quartier, son téléphone a borné ici même vers minuit. Ses plus proches voisins, qui sont aussi ses propriétaires, l’ont aperçu à sa fenêtre aux alentours de 20h.

 

« Le gros souci, c’est notre locataire, dont l’appartement a brûlé, et on ne sait pas où il est, on ne le trouve pas ! Le gros souci, c’est lui maintenant. Avec la police criminelle qui est là, nous allons savoir si oui ou non, il était dans l’appartement ou pas. C’est le gros sujet d’inquiétude », s’inquiète Annie Desprez, propriétaire et voisine de la maison incendiée.

 

 

L’incendie, qui s’est déclaré vers une heure du matin, a été tellement violent qu’il a fallu plusieurs heures, et cinq compagnies de pompiers pour le circonscrire.

Une maison et l’atelier attenant ont été entièrement détruits. Les propriétaires, qui habitaient la maison mitoyenne, ont été évacués de justesse vers 3h du matin.

Le quartier est sous le choc.

 

« C’était impressionnant, il y avait les flammes qui sortaient de toutes les fenêtres. Malheureusement ça a commencé au-dessus de chez les propriétaires, sauf qu’ils dormaient ! Ce sont les pompiers qui ont tambouriné à leur porte et qui les ont fait sortir de là », se souvient Elodie Ferreira, une voisine.

 

Pour le moment, le site reste instable et dangereux, difficile donc de procéder à des investigations plus poussées. La cellule scientifique de la gendarmerie est sur place, mais elle n’a pas encore pu déterminer l’origine de l’incendie. Quant au locataire, le parquet s’oriente vers une disparition inquiétante.