Carnet rose : Rada, premier bébé ukrainien né en Creuse

Publié le
Écrit par Antoine Jegat .

Sa maman, Inna, était enceinte de seulement 10 semaines lorsqu'elle et sa fille aînée Maia ont quitté leur pays. Le papa est toujours en Ukraine, mobilisé dans l'armée.

Sa chevelure noire de jais est déjà bien garnie… Rada est née le 23 septembre dernier à la maternité de Guéret, après avoir parcouru plusieurs milliers de kilomètres dans le ventre de sa mère. Inna était enceinte de seulement 10 semaines lorsqu’elle a fui la guerre en Ukraine. 

C'était dur de prendre cette décision mais il fallait partir pour protéger mes filles....

Inna, maman de la petite Rada

Le père de la petite Rada se trouve toujours en Ukraine. Il y a quelques semaines, elles apprennent que l'armée ukrainienne était venue le chercher pour participer à la mobilisation générale… Depuis, elles ont très peu de nouvelles de lui. “Il est très triste. Il aimerait voir ses deux filles, les embrasser, leur faire des câlins…” se désole la jeune maman. 

150 Ukrainiens encore en Creuse

Inna et sa fille aînée Maia faisaient partie de la cinquantaine de personnes arrivée en bus le 17 mars dernier à Saint-Vaury, directement depuis la frontière polonaise.

On peut estimer qu’ils sont encore un peu plus de 150 réfugiés ukrainiens en Creuse. Certains ont quitté le département, ils sont un peu plus de 70 à être retournés en Ukraine, la plupart du temps des femmes avec des enfants partis retrouver leur mari et père.

Jacques Forgeron

Responsable de l'association Echange France-Ukraine

Inna, elle aussi, aimerait retourner dans son pays, mais elle sait que c’est impossible pour l’instant. En attendant, Maia veille sur sa petite sœur chaque soir, en rentrant de l’école.

durée de la vidéo : 01min 41
Un premier bébé ukrainien né en Creuse ©Frédéric Cano / Louis Claveau - France Télévisions

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité