Cet article date de plus de 3 ans

Climat tendu lors de la visite du « Monsieur Industrie » du gouvernement chez les anciens GM&S

Jean-Pierre Floris, délégué interministériel aux restructurations, était en Creuse ce 23 mai pour visiter à La Souterraine LSI, ex-GM&S, avant de participer à un comité de pilotage à Guéret pour faire le point sur la reprise de l’usine. Le tout dans un climat tendu.
Les ex-salariés de GM&S, ainsi que ceux repris par LSI attendaient Jean-Pierre Floris devant l'usine à La Souterraine pour lui remettre des CV.
Les ex-salariés de GM&S, ainsi que ceux repris par LSI attendaient Jean-Pierre Floris devant l'usine à La Souterraine pour lui remettre des CV. © Pauline Pidoux/F3 Limousin
D'un côté, les ex-GM&S et leur camarades repris par LSI à La Souterraine. De l'autre, Jean-Pierre Floris, le délégué interministériel aux restructurations. Et au milieu, un dialogue tendu.
Les premiers veulent transmettre des CV, le second élude… Ambiance...

Rebelote à la sortie de l’usine, et le délégué de s’emporter un rien, jugeant les attitudes peu constructives, et cela, alors qu’il y a selon lui des efforts de productivité à faire…

Mais il apprend également, à un micro tendu, que si PSA est au niveau des promesses affichées, ce n’est pas le cas de Renault !

Par la suite, un comité de pilotage s’est tenu à Guéret, pour faire le point sur la reprise de l'usine. Le retour du dialogue social a été l'un des principaux points abordés, Jean-Pierre Floris insistant à nouveau sur l’attitude des salariés.

Un plan d'amélioration industriel devrait être présenté fin juin par la direction.
Climat tendu lors de la visite du « Monsieur Industrie » du gouvernement chez les anciens GM&S

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
gm&s industry économie emploi industrie automobile social