REPLAY. Élections départementales en Creuse : le débat entre les candidats du premier tour

Les élections cantonales 2021 auront lieu les 20 et 27 juin 2021. La droite parviendra-t-elle à conserver la présidence de l’assemblée départementale en Creuse ? Que décideront les 94 000 électeurs ?

© France Télévisions

Le débat sur France 3

France 3 Limousin organise un débat sur ces élections départementales en Haute-Vienne, ce mercredi 16 juin 2021 en présence de : 

 A découvrir ici à partir de 19h00 et sur l'antenne de France 3 Limousin à 23h05. 

Elections départementales 2021 : le débat du 1er tour en Corrèze

Les enjeux

En Creuse, on compte 30 sièges de conseillers départementaux et 15 cantons. Dans chacun d’entre eux, les électeurs votent pour des binômes de candidats obligatoirement mixtes. 

Depuis 2015, la droite préside le conseil départemental avec seulement deux sièges d’avance : on compte 16 élus de droite et 14 élus de gauche. La présidente est une infirmière libérale, élue du canton d’Auzances. Elle s’appelle Valérie Simonet (LR). 

Alors la situation de la droite est-elle précaire dans ce petit département rural où tout a basculé en 2015 dans le canton d’Ahun, refondu après le redécoupage de la carte électorale ? Les socialistes Jacky Guillon et Céline Fouchet s’étaient inclinés de 112 voix seulement face au binôme divers droite Thierry Gaillard et Catherine Defemme. 

Nous avons un bon bilan et avons su redresser les finances. Et nous sommes le seul rassemblement politique à présenter 15 équipes sur les 15 cantons pour amplifier l’action déjà menée sur le département. 

Valérie Simonet, présidente sortante (LR) du conseil départemental de la Creuse 

Le canton d’Aubusson incertain 

En 2021, c’est le canton d’Aubusson qui pourrait bien faire basculer l’élection. Le binôme de droite Laurence Chevreux et Valéry-Jean Martin va en effet bénéficier de la division à gauche. 

Deux candidats ont été officiellement adoubés par l’union départementale de la gauche. Il s’agit du duo Michel Gomy et Isabelle Laycuras Pisani.  

Cependant, Michel Moine, le maire d’Aubusson, a missionné deux autres candidats : Stéphane Ducourtioux et Stéphanie Pinguet.  

Ce n’est pas une candidature pour construire, mais pour embêter le monde. J’espère que nous pourrons nous rassembler au soir du 1er tour. 

Jean Luc Léger, Chef de l’union de la gauche au département de la Creuse 

 

Jean Luc Léger et Michel Moine semblent irréconciliables depuis l’affaire Creuse Grand Sud qui a mené le maire d’Aubusson devant la justice. 

Dans la petite ville, la situation de la gauche est d’autant plus incertaine qu’un 3e binôme écologiste se présente lui aussi : Pierrette Bidon et Arnaud Chapal. 

Focus sur la Creuse - Elections départementales 2021

Quid du canton Guéret 2 ? 

Si l’électorat de ce canton est traditionnellement très ancré à gauche, le fait que le sénateur socialiste Eric Jeansannetas ne se représente pas risque de jeter le trouble.  

Son successeur naturel est le divers gauche Eric Bodeau accompagné de Mary-Line Coindat. Le premier est vice -président de l’agglomération de Guéret chargé des finances.  

Mais vu les rapports tendus entre la communauté d’agglomération et la ville de Guéret, les électeurs accepteront-ils de faire confiance à Eric Bodeau ? 

Le duo de droite est composé de Thierry Delaitre et Annick Junjaud. 

Un candidat centriste d’envergure nationale se pose en arbitre. Il s’agit du député marcheur Jean Baptiste Moreau. 

Il faut arrêter les chicaneries politiques. Les grandes régions ont redonné de la légitimité aux départements. Certains sujets doivent pouvoir nous rassembler. 

Jean Baptiste Moreau, Député (REM) de la Creuse. 

 

Jean Baptiste Moreau nous a avoué n’avoir passé aucun accord avec la gauche : “Cette élection cantonale sera difficile et je ne sais pas encore si j’irai aux législatives en 2022”. 

Un binôme écologiste se présente aussi sur le canton Guéret 2 : Marie Hélène Charles et Quentin Picquenot. 

On fait les comptes 

Plusieurs cantons semblent acquis à la gauche : La Souterraine, Bourganeuf, Saint-Vaury, Guéret 1 et Felletin. 

D’autres ont traditionnellement un électorat de droite : Gouzon, Evaux-Les-Bains, Bonnat, Boussac, Dun-Le-Palestel et Le Grand Bourg. Valérie Simonet pourrait conserver son canton d’Auzances. 

Thierry Gaillard parviendra-t-il à conserver son siège dans le canton d’Ahun ? Qu’arrivera-t-il à Aubusson et Guéret 2 ? Réponse le 27 juin prochain. 

 

 

 

 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections départementales 2021 politique élections