Creuse : la saison thermale s’annonce tardive et réduite à Évaux-les-Bains

Alors que la station thermale d'Évaux-les-Bains va bénéficier d’un grand chantier de rénovation à l’horizon 2022 pour 6,3 millions d'euros, il s’agit aujourd’hui de faire face aux règles du protocole sanitaire pour sauver la saison 2020.
© Angelo Esslinger via Pixabay
"Il faudrait plutôt dire : limiter la casse", dixit le nouveau directeur général du complexe thermal d'Evaux-les-Bains (Creuse), Jean Monteiro. Réaliste et pragmatique, celui qui remplace à ce poste Marinette Lanore, a découvert les lieux en pleine tempête du confinement, le 24 mars... 

Très particulier comme entrée en matière… Et surtout, on n’a pas pu démarrer la saison le 23 mars comme prévu

De là à céder à la panique... Non, pas vraiment, ce n’est pas le genre de l’ancien patron des Thermes des Arènes à Dax, un établissement qui accueille 6 000 curistes par an.

  

À quand le lancement de la saison avec l’ouverture des thermes ?

Pour la reprise, on s’est fixé mi-juillet avec le CNETh (Conseil national des établissements thermaux), notre syndicat professionnel, mais il n’y a rien d’officiel pour l’instant. Si tout va bien, on décalerait la fin de saison au 28 novembre 

Comme tous les établissements thermaux, la station d’Évaux-les-Bains est en attente des autorisations ministérielles, avec les préconisations de la direction générale de la santé (DGS) et in fine de l’ARS Nouvelle-Aquitaine.

En attendant l’ouverture estivale tant espérée, le directeur et ses équipes travaillent aux règles sanitaires et de distanciation sociale :"On essaie de faire un cheminement sans croisement pour les curistes, un circuit défini avec des prises de température. Ensuite, il faudra une désinfection des lieux à chaque passage en soins. On va donc devoir réduire la fréquentation pour prendre en compte ce temps indispensable", poursuit le responsable de la station.

À cela s’ajoute la mise en place de plexiglas à l’accueil et en réception.

En temps normal, le complexe thermal d’Évaux-les-Bains accueille 4 000 curistes sur une année. Pour l’instant, 1 400 réservations ont été enregistrées et seraient honorées en cas d’ouverture au mois de juillet, si et seulement si le centre était en capacité de s’adapter aux nouvelles règles sanitaires.

"L’interrogation, c’est sur les normes strictes", confirme Jean Monteiro qui trouve aussi des motifs pour se rassurer :

Évidemment, notre crainte c’est l’année blanche... Mais ici, il y a très peu d’annulations, car la demande est présente, les gens ont un besoin, alors on se doit de tout mettre en œuvre pour pouvoir ouvrir.

 

© SEM Établissement thermal Évaux-les-Bains

 

Un mal pour un bien ? 

Le néo-dirigeant a dû anticiper une autre problématique : l’emploi, à travers les conséquences de l’épidémie sur l’activité du site qui compte aussi un hôtel, un restaurant et un spa. Avec 50 équivalents temps plein sur l’année (8 en CDI, le reste en CDD) en période normale, la station thermale tourne actuellement à cinq salariés pour les équipes d’accueil, technique ou en ressources humaines. La société d’économie mixte (SEM Établissement thermal Évaux-les-Bains) ayant recours au chômage partiel.

"Il est évident que suivant les conditions de réouverture, ce chiffre va évoluer", inévitablement, serait-on tenté d’ajouter.

Même si de l’aveu même du directeur général, la station thermale creusoise est en bonne santé financière, au bout du compte, la comptabilité ne mentira pas.

Économiquement, cette crise nous pousse à être précis sur la planification des soins, et aussi peut-être à créer de nouvelles offres.

 

© SEM Établissement thermal Évaux-les-Bains

 

Jean Monteiro ne s’en cache pas : l’épidémie de coronavirus devrait accélérer sa nouvelle stratégie pour sa station :

"Ici, on traite beaucoup la rhumatologie, la phlébologie… Avec le confinement, il va y avoir un nouveau besoin de cures antistress et non remboursées par la sécurité sociale. On a aussi la volonté d’attirer les locaux avec des cures du soir, lesquelles j’ai déjà expérimentées à Dax, et ça marche !"

Les idées ne manquent pas pour faire face à la crise et même tenter de la dépasser. En partenariat avec l’office de tourisme de la Creuse, la station d’Évaux-les-Bains a même lancé Le repos des héros : elle offre des moments de détente à tous les soignants, les caissiers, et autres personnels indispensables.

A noter que les travaux de réhabilitation du site devraient démarrer fin 2020 pour s’achever début 2022.  L’établissement continuera son activité pendant cette période.

 
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
thermalisme sorties et loisirs confinement : envie d'évasion santé société déconfinement économie